Les Bandhas viennent renforcer, intensifier, la pratique du Pranayama et des Asanas, qui n’en sont que plus efficaces. Ils jouent un rôle actif sur le plan de l’énergie vitale, qu’ils permettent de retenir, d’accumuler et d’orienter.  Le fait de canaliser l’énergie sécurise la pratique.

A propo des Bandhas

L’énergie influe sur la vitalité, la finesse de perception et le degré de conscience. Tout exercice influant sur l’énergie est puissant. C’est pourquoi il est conseillé d’apprendre les Bandhas couplés au Pranayama et aux Asanas avec un enseignant qualifié.

Le terme Bandha signifie « ligaturer, maintenir, verrouiller, bloquer, arrêter ». Lorsqu’il est pris, le Bandha bloque le flux énergétique vers une région du corps. Puis, quand il est relâché, l’énergie y afflue vivement, avec une pression accrue.

Les Bandhas augmentent la pression à l’intérieur du corps. Ils régulent l’énergie. Ils renforçent les zones délicates (ouvertures haut/bas, zone abdominale « molle ») dans lesquelles l’énergie peut avoir tendance à s’éparpiller : ils la canalisent et la redirigent le long de la colonne vertébrale, vers le canal d’énergie central et principal, que l’on nomme Sushumna en sanskrit. [3]

Les Bandhas se pratiquent avec la respiration, notamment avec les moments de rétention du souffle:

  • soit poumons pleins (Antara Kumbhaka)
  • soit poumons vides (Bahya Kumbhaka).

Il y a 3 Bandhas, plus 1

Les 3 Bandhas sont :

  • Mula Bandha – fermeture anale, par la rétraction des muscles du périnée
  • Uddiyana Bandha – élévation du diaphragme, par rétraction abdominale
  • Jalandhara Bandha – fermeture de la gorge

Les quatrième Bandha est :

  • Maha Bandha – pratique des trois Bandhas en même temps.

Effets des Bandhas

Les Bandhas concernent des régions déterminées du corps et leurs actions sont spécifiques.

Néanmoins, leur action principale demeure énergétique. Ils ont pour but de régulariser la circulation du prana (énergie vitale) par le relâchement des nœuds (blocages ou Granthis) qui entravent la circulation pranique dans les canaux subtils. L’énergie est contenue dans des régions précises:

  • Le périnée Muladhara Chakra – pour Mula Bhandha
  • Le plexus solaireManipura Chakra – pour Uddiyana Bandha
  • La gorge Vishuddhi Chakra – pour Jalandhara Bandha.

Les circuits énergétiques sont purifiés, les blocages évacués et l’échange d’énergie s’en trouve amélioré. Plus de précisions seront données dans les articles à propos de chaque Bandha.

Les Bandhas agissent aussi sur la circulation, les systèmes nerveux et endocrinien:

  • Les glandes liées aux Chakras (centres d’énergie) sont stimulées par la pression et le massage que procure le Bandha.
  • Les Bandhas effectuent des pressions sur les centres ou plexus nerveux de la gorge, de l’abdomen et du bas-ventre. Les Bandhas soulagent le stress, l’agitation mentale, et procurent harmonie intérieure et équilibre.
  • Les Bandhas arrêtent momentanément le flux sanguin; puis le flux de sang frais est augmenté lorsque l’on relâche le Bandha, ce qui permet d’évacuer les cellules usagées. Ainsi les organes sont renforcés, vivifiés et rajeunis. La circulation sanguine est améliorée [2].

Bibliographie

[1] Hatha Yoga, Science de santé physique et mentale, Clara Truchot, Le Courrier du Livre
[2] Yoga dans la vie quotidienne, Paramhans Swami Mahashwarananda, Ibera
[3] Le Passage du Souffle, Rodolphe Milliat, India Universalis Editions