jan 18 2011

Qui sommes-nous?

Publié par

Ce blog, je l’ai tout d’abord créé par passion pour le yoga au printemps 2007. Il est devenu par la suite un support d’échange et de communication autour de mes activités.

Marc et Michèle au port de Locquirec

En 2007, nous étions un couple qui a opté pour un changement radical de vie. Nous avons quitté la région frontalière franco-suisse pour nous installer en Bretagne, dans le Finistère, à quelques kilomètres de la mer. Nous avons choisi d’y vivre de ce que nous aimons: pour Michèle, c’est l’enseignement du yoga et pour Marc, c’est la réflexologie plantaire et le modelage classique suédois.

Pour nous contacter: formulaire de contact>>

Michèle Lefèvre, professeur de yoga, stages de yoga

Michèle enseigne le Yoga.

Le yoga est ma passion, et sa pratique quotidienne ma source d’inspiration. Mon intérêt pour le bien-être en découle. Une recherche spirituelle de longue date accompagne ma démarche.

J’ai commencé la pratique du yoga à 16 ans, puis de façon quotidienne à l’âge de 25 ans. Je transmets le yoga depuis 1991.

Après une première formation à l’enseignement du Yoga à Neyyar Dam, Kerala (Inde), achevée en janvier 1991, j’ai vécu et enseigné dans les centres de Yoga Sivananda en Europe, en tant que staff permanent (août 1990-janvier 1994). J’ai ensuite continué d’enseigner de façon indépendante, tout en travaillant à côté.

J’ai travaillé dans un Département de Communication, aux Publications, puis, dans le domaine du Web (chef de projets) pendant 12 ans, au sein d’une grande entreprise genevoise, avant de revenir pleinement au yoga en 2007.

Suite à une seconde formation à l’enseignement auprès de Yoga 7 à Genève, je suis devenue enseignante membre de Yoga Suisse (anciennement Fédération Suisse de Yoga). Maintenant que j’exerce l’enseignement du yoga en France, je suis affiliée à la FIDHY (Fédération Inter-Enseignements De Hatha Yoga) et à la Fédération Française des Ecoles de Yoga (Natha Yoga).

Je suis intéressée par différents types de yoga: le yoga traditionnel (tel qu’enseigné dans la tradition indienne), le Yoga en relation avec l’Ayurveda (que j’étudie avec David Frawley notamment), le Natha Yoga (que j’approfondis avec Christian Tikhomiroff), ainsi que par un yoga plus doux, adapté à l’occidental ayant eu peu de pratique physique auparavant. Je développe l’enseignement du yoga pour des populations aussi différentes que les chercheurs en yoga investis dans une démarche profonde, les débutants, les employés en entreprise, les femmes enceintes et les seniors.

Je m’intéresse aussi à la santé sous tous ses aspects ainsi qu’à tout ce qui touche la gestion de stress au quotidien.

Ma pratique personnelle, posturale, respiratoire, méditative, concentration, Mudras, etc. occupe plusieurs heures de chacune de mes journées. Et ceci est un pur bonheur.

Mais encore, j’apprécie de rencontrer les gens ainsi que les échanges de qualité. J’aime la nature, le monde végétal et animal, la spiritualité dans le contexte du quotidien, l’art et la création, …

Aujourd’hui, je me réjouis de rencontrer des personnes intéressées par ce que je propose, pour partager et transmettre ce que j’ai reçu. La rédaction de ce blog participe à ma démarche.

Marc Lefèvre, Réflexologue plantaire, Guerlesquin, Bretagne

Marc pratique en Bretagne à Guerlesquin, la Réflexologie Plantaire et le Modelage Classique Suédois.

Quelques lignes pour me présenter Je suis un chercheur, j’aime étudier et écouter la Vie.

Concerné très tôt par ce qui touche au bien-être, j’ai étudié les médecines douces, l’alimentation.
Ce qui touche au spirituel et à la force des relations qui nous unissent les uns aux autres, m’ont aussi beaucoup intéressés et construits.

En 2005, j’ai suivi deux formations professionnelles sur 14 mois, et suis aujourd’hui diplômé en Réflexologie Plantaire et en Modelage classique suédois.

Aujourd’hui, j’ai le grand bonheur de partager ce que j’ai appris de la vie et de mes professeurs.

Je pratique donc :

  • La Réflexologie plantaire et palmaire – Le Modelage Classique
  • Je pratique également le Do in (auto-massage) et le Chi Gong

Professionnellement, mon parcours est passé par la vente en magasin diététique 5 ans, la conduite de bus 5 ans, et l’activité d’économe-archiviste dans une banque (7 ans). Je reviens maintenant à ce qui a toujours représenté ma profession intérieure: l’apaisement de certaines tensions par le toucher. Vous pouvez visiter mon site Internet: http://www.reflexologiemieuxetre.fr/.

Yogamrita

Yogamrita est une entreprise individuelle, fruit de l’intérêt et de la pratique continue du Yoga et du bien-être de Michèle.

Yogamrita propose :

Voir aussi la mention légale au sujet de Yogamrita.

A propos du contenu de ce blog

Dans le passé, suivant des conseils amis, j’ai longtemps inscrit ici une mention légale concernant les droits d’auteur.
Dans la mesure où je ne vois pas d’inconvénient à ce que les articles qui me sont entièrement personnels (c’est-à-dire ceux ne comportant pas de citations, ni de mention de source ou de bibliographie) et les photos que j’ai personnellement prises (celles dont je ne mentionne pas la source, parce qu’elle est mienne), soient utilisées. Je vous laisse en faire l’usage que vous souhaitez, à condition d’indiquer mes prénom et nom, ainsi que l’adresse de mon site.
Pour les autres articles, je les rédige en m’inspirant ou en m’appuyant sur diverses sources d’auteurs publiés (en mentionnant bien sûr les références bibliographiques). Il m’arrive aussi de faire des citations courtes de passages d’auteurs publiés. Je n’ai la plupart du temps pas personnellement contacté les auteurs vivants pour leur en parler. Je vous laisse donc apprécier par vous-mêmes, selon votre propre responsabilité, si l’usage que vous voulez faire de ces articles est en accord avec les droits d’auteurs.

Les informations contenues sur ce blog sont livrées en l’état, sans garantie déclarée ni implicite. Bien que tous les efforts aient été déployés pour s’assurer de la validité des informations contenues sur ce site, les auteurs ne pourront être tenus pour responsables d’erreurs, ou d’omissions, ni d’éventuels dommages résultant de leur utilisation.

Michèle Lefèvre

Mention légale

Yogamrita est une marque déposée par Michèle Lefèvre. C’est sous ce nom qu’elle développe ses activités liées au yoga et au bien-être.

Dès le 1er juin 2009, Yogamrita devient une Entreprise Individuelle:

YOGAMRITA – Michèle Lefèvre
Pont ar Marc’ Had – 29650 GUERLESQUIN – France
Entreprise Individuelle au nom de Michèle Lefèvre
RCS Brest – Siret 512 298 316 00013
TVA non applicable, article 293 B du CGI

Chrysalide

De mars 2008 à fin mai 2009, les activités de Yogamrita ont été hébergées juridiquement, fiscalement et comptablement par la Coopérative d’activité et d’emploi Chrysalide. Cette structure à dimension sociale, nous a permis de tester notre projet, avant de nous mettre pleinement à notre compte.

Merci pour votre confiance.

Michèle

64 réponses

64 réponses à “ Qui sommes-nous? ”

  1. MANGEART Christiane le 02 fév 2011 à 8:54

    Bonjour Michèle,
    Je découvre aujourd’hui votre site. Bravo pour ce blog super réussi et pour tout ce que vous faites !
    Bien cordialement et sans doute à bientôt,
    Chris Mangeart

  2. Michele le 02 fév 2011 à 2:18

    Merci Chris pour ce message. J’en suis sincèrement honorée :-)
    J’espère que nous nous rencontrerons bientôt, en effet, en Bretagne ou en Haute-Savoie.
    Bien cordialement

  3. fr le 11 fév 2011 à 10:21

    le lien pointant vers l’article « souplesse-des-poignets-et-des-avant-bras » n’est plus disponible, est-ce possible de proposer à nouveau ce sujet svp? merci d’avance!

  4. Michele le 13 fév 2011 à 3:58

    Bonjour,
    Ce sera pour un peu plus tard. J’aimerais modifier et compléter cet article avec d’autres exercices.
    Bien cordialement

  5. dominique casaux le 17 fév 2011 à 8:55

    Bonjour Michèle,
    Merci infiniment pour ce blog à la fois riche et sérieux que vous prenez le temps de nourrir régulièrement.Il est très inspirant pour des profs de yoga et j’y suis souvent.L’an dernier,il y avait eu beaucoup de messages autour du yoga des hormones de Dinah Rodrigues,et j’avais ressenti beaucoup d’attente à ce propos,donc,ayant par la suite suivi sa formation et proposant des stages et ateliers dans la région parisienne prochainement,je me demandais si je pouvais les signaler sur votre blog?…
    Merci de me répondre
    Très amicalement
    Dominique

  6. Michele le 18 fév 2011 à 10:20

    Bonjour Dominique. J’ai republié l’article sur le yoga des hormones, pour introduire le sujet. Ma réponse est ici: http://www.yogamrita.com/blog/2011/02/18/a-propos-de-%C2%ABbien-vivre-sa-menopause-avec-le-yoga%C2%BB-de-dinah-rodriges/comment-page-1/#comment-233. A bientôt!
    Michèle

  7. Petit scarabée le 07 mar 2011 à 4:35

    Bonjour Michèle,

    votre blog et votre site sont passionnants !
    À mon avis, les meilleurs de tout le web francophone.

    J’ai découvert le yoga il y a 9 mois et après l’avoir pratiqué comme de la gym…
    Je commence à comprendre, certaines choses au niveau des sensations corporelles et de la respiration, mais rien que cela, ça a déjà changé ma vie !!! Et je me rends compte de l’immensité du chemin qui s’ouvre à moi dans la pratique du yoga et de mon ignorance. Je suis très motivée dans mon apprentissage.

    Vous serait-il possible je vous prie, occasionnellement de donner quelques conseils aux débutants, notamment pour l’échauffement ou quelques explications destinées à davantage de vulgarisation ?

    Si toutefois, cette demande ne correspondait à vos souhaits d’orientation et de communication pour votre blog, je comprendrais parfaitement.

    Bien amicalement.

  8. Michele le 02 avr 2011 à 3:59

    Eh bien, avec un mois de retard je vois ce commentaire de Catherine… Les débutants sont bienvenus sur le blog ;-)
    Il y a eu quelques articles et vidéos et j’espère en rajouter:
    - http://www.yogamrita.com/blog/2011/03/27/assouplissement-des-poignets/
    - http://www.yogamrita.com/blog/2011/01/18/mini-sequence-assise-pour-le-dos-et-la-respiration/
    - http://www.yogamrita.com/blog/2011/03/11/la-bascule-du-bassin/
    … mais je pense que tu as déjà vu tout ça…
    Bon week-end!

  9. Petit scarabée le 06 avr 2011 à 12:38

    Bonjour Michèle,

    entre temps j’ai pris de l’assurance !!!
    Et j’ai tout épluché.

    Grand merci pour ce partage.

    Amicalement.

  10. cours de yoga 13 le 08 avr 2011 à 10:18

    Effectivement j’ai essayé ces tests de chakras, très interessant ! Un grand bravo pour votre site passionnant, pour moi qui débute les cours de yoga je suis ravie d’y trouver des techniques et nombreuses vidéos de démonstration ! J’ai vu aussi que vous proposiez des cours de yoga, mais je n’ai pas trouvé dans quelle région. Pour ma part je suis dans les Bouches du Rhône. Encore merci pour toutes ces informations passionnantes que vous proposez !

  11. Céline LARTIGUE le 19 avr 2011 à 5:09

    Bonjour à tous,

    Je m’appelle Céline et travaille dans une association qui s’appelle l’Art De Vivre

    http://artdevivre.fr/

    Nous proposons des cours de Yoga, Méditation, Respiration et sommes également une ONG mondiale.

    Cette année nous fêterons les 30ans de la Fondation et pour l’occasion nous organisons un grand évènement au Stade Olympique de Berlin .

    Il s’agit d’une manifestation de Musique, Danse, Yoga, afin de promouvoir la Paix et l’Harmonie entre les peuples .

    Avec l’autorisation de Michèle ( encore Merci Michèle) vous trouverez ci-dessous un descriptif de l’évènement ainsi que de la marche à suivre pour s’inscrire .

    Je suis à votre disposition pour toutes questions,

    Bien cordialement,

    Céline

    30ème Anniversaire de la Fondation L’Art De Vivre

    L’évènement aura lieu les 2 et 3 Juillet 2011 .

    Pour l’occasion nous louons le Stade Olympique de Berlin : 70 000 personnes de 150 Pays différents seront présentes ;

    Ce rassemblement vise à promouvoir la Paix et l’Harmonie dans le monde.

    Le programme de ces deux jours sera varié ….

    – Concerts multiculturels ( par exemple 30 pianos classiques et 2000 guitares joueront ensemble)
    – Danse de tous pays (Sufi Dervish Whirling, Chinese 100 Hand-Dance, 5 Rhythm Dance, Spanish Flamenco, Indian Folk Dance , Persian Classical Dance,Yoga Dance…)
    – Méditations Collectives
    – Yoga Park
    – Conférences ( International Women Conference )
    – Grand buffet végétarien
    – Possibilité de prendre des cours de Méditation, Respiration, Yoga

    Au jour d’aujourd’hui très peu de personnes connaissent l’intégralité du programme qui sera riche en surprises .

    Pour plus d’informations vous pouvez visiter le site suivant : http://www.worldculturefestival.org/fr/

    Informations pratiques

    - Prix de l’entrée pour les deux jours : 30, 50 ou 70 euros ( le prix variant en fonction de l’emplacement dans le stade )
    - Prix de l’hebergement pour les deux jours :
    39,50 euros dans un dortoir avec sanitaire et salle de bain hors de la chambre
    49,50 euros dans un dortoir avec sanitaire et salle de bain dans la chambre
    Les prix inclus deux petits déjeuner .
    - Concernant le transport, il semble que le plus facile et moins cher soit l’avion, Air France proposant des vols aller-retour pour une centaine d’euros.

    Pour toutes inscriptions vous pouvez envoyer un chèque au centre Art De Vivre ( prix de l’entrée+ du logement ) .
    Nous vous enverrons alors vos billets et reserverons votre place dans l’auberge

    Centre Art De Vivre
    7 Rue Morand
    75011 Paris

    01 49 29 05 21

    Je reste à votre disposition pour toutes questions et espère vous compter parmis nous à Berlin !

    Bien Cordialement,

    Céline
    lartiguecelineadv@gmail.com

  12. FéeLicité le 01 mai 2011 à 7:59

    Bonjour Michèle!
    Je voulais vous remercier pour votre blog rempli de bons conseils et d’articles intéressants!
    Cela fait quelques temps que je voudrais pratiquer le yoga pour tous les bienfaits qu’il apporte aussi bien au corps qu’à l’esprit. Malheureusement je ne parviens pas seule à me discipliner, je ne sais pas si je fais bien les choses et du coup je n’ose pas approfondir et je m’arrête. J’ai cherché des cours dans ma ville mais c’est très cher! (15 euros la séance) Je n’ai pas les moyens pour cela. J’ai fait une séance d’essai, et j’ai bien senti que pour commencer il faut quelqu’un d’avancé pour me guider, me corriger, me conseiller…
    Aussi je me disais, que peut-être vous auriez des conseils à me donner, des lectures à me conseiller, et si vous connaissiez quelqu’un de confiance qui donne des cours (abordables) dans la région de Dunkerque dans le Nord (59).
    J’aimerai vraiment pouvoir pratiquer le yoga régulièrement en toute confiance. Je pratique déjà le Neti duquel je retire une énorme satisfaction, j’aimerai pouvoir aller plus loin et agir sur mon corps en toute sécurité.
    Merci d’avance et merci encore pour votre blog!

  13. Michele le 13 mai 2011 à 4:40

    Bonjour FéeLicité!
    Malheureusement, je ne connais pas d’enseignants de yoga à Dunkerke. Les cours annuels reviennent généralement bien moins chers que 15€ la leçon. L’engagement sur un seul cours fait toujours monter les prix…
    Je connais quelqu’un à Sainte Marie Cappel… ce qui fait aussi loin que Calais :-(

    Quelques articles utiles sur le blog, pour les débutants:

    Mini séance pour le dos et la respiration: http://www.yogamrita.com/blog/2011/01/18/mini-sequence-assise-pour-le-dos-et-la-respiration/.

    Les 5 tibétains, pour vous donner de l’énergie: http://www.yogamrita.com/blog/2011/01/29/les-cinq-tibetains-une-pratique-energisante/. Commencez par quelques mouvements de chaque. Choisissez les versions faciles, lorsque proposées.

    ***

    Et surtout:

    J’ai choisi 2 références chez Amazon (vous les trouverez aussi ailleurs bien sûr) qui pourront je le pense réellement vous aider. Il y a 2 livres et 1 DVD. Tous trois sont vraiment bons marchés et sont de très bonnes références. Ils sont issus d’écoles de yoga différentes les unes des autres mais tout à fait conciliables et complémentaires.

    J’apprends le Yoga: Ce livre, bien qu’il ne paie pas de mine, est l’un des meilleurs qui existe pour commencer en yoga et se familiariser: http://www.amazon.fr/Japprends-yoga-Andr%C3%A9-Van-Lysebeth/dp/2290341738/ref=sr_1_4?s=books&ie=UTF8&qid=1303654678&sr=1-4.

    Yoga, Initiation et progression: Ce DVD est une bonne initiation au yoga: http://www.amazon.fr/gp/product/B000094677/ref=pd_lpo_k2_dp_sr_2?pf_rd_p=471061593&pf_rd_s=lpo-top-stripe&pf_rd_t=201&pf_rd_i=2754000631&pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_r=07WJ1S0TY4QQK9H0M0T7. Une partie de ce DVD associe mouvement lent et respiration; c’est intéressant pour les débutants. Ensuite, les postures sont tenues immobiles. Après quelques temps, vous pourrez faire les séries d’exercices par vous-mêmes, sans le DVD.

    J’espère que ces quelques lignes pourront vous aider.
    Bien cordialement … et bon yoga
    Michèle

  14. Caroline le 20 mai 2011 à 3:52

    Bonjour Michèle,
    Je découvre votre blog aujourd’hui. Wow, que d’outils vous nous proposez et avec quelle passion vous vous investissez dans votre projet ! Merci pour l’inspiration et au plaisir,
    Caroline, Montréal, Québec

  15. Hawawini le 13 juin 2011 à 11:20

    Chère Michèle,
    Est-il licite de pratiquer mulab et/ou jalandarab pendant yonimudra ?
    Merci de votre réponse.

  16. Michele le 13 juin 2011 à 4:23

    Bonjour,
    Oui c’est licite. Il existe plusieurs subtilités et variantes, suivant les enseignements.

    J’ai trouvé une description précise et assez complète du Shanmukhi Mudra (Yoni Mudra) ici: http://www.aypsite.ch/lecon_091.

    Ils ne parlent pas de Mula Bandha… mais je trouve que celui-ci vient automatiquement avec la pratique des autres en rétention poumons pleins. Personnellement j’ai appris à pratiquer le Mudra avec les Tribandha (trois bandhas).

    En complément, voici un extrait de Swami Satyananda Saraswati, dans ses commentaires de la Hatha yoga pradipika (p. 686). Il y a des explications intéressantes, notamment sur les sons intérieurs. Il prône Mula Bandha, ou au moins la contraction mécanique du périnée par pression:

    « Lorsqu’on ferme les yeux, les oreilles, le nez et la bouche, un son clair, distinct est entendu dans la sushumna purifiée ». (HYP 68)

    « Lorsqu’on est assis, les oreilles bouchées on commence à entendre, grâce à la pratique décrite des tonalités, des qualités et des variétés de son. Pour la pratique du nada yoga, il est nécessaire de s’asseoir à califourchon sur un traversin dur, afin que le périnée soit comprimé [voilà qui ressemble à Mula Bandha]. On place alors les coudes sur les genoux, les index pressant le tragus des oreilles. La pression ne doit pas être très accusée ; il faut seulement que les oreilles soient bouchées et que le mental soit maîtrisé. Alors on écoute le premier son qui survient. Dans la pratique du hatha yoga, on se met en siddhasana/siddha yoni asana, et en yoni ou shanmukhi mudra, qui consiste en une fermeture de tous les orifices du visage avec les doigts.

    La plupart des gens entendent un son mais si celui-ci tarde à se faire entendre, on peut recourir à la pratique de brahmari pranayama pendant quelque temps. On pratique brahmari en produisant un son qui évoque un bourdonnement, à la manière mélodieuse de l’abeille. Ce ne doit pas être un son dur et forcé. Pendant la pratique, on essaie de découvrir si un autre son audible émerge de derrière le bourdonnement.

    Quel que soit le son recueilli d’abord, on continue à le suivre aussi loin que possible. Au bout d’un certain temps, on percevra un autre son qui émerge de l’arrière-plan. Dès que l’on découvre ce nouveau son, il faut le suivre en quittant le précédent. De cette manière, on découvre les sons l’un après l’autre, et le son derrière le son. Ces sons finissent par devenir si concrets qu’on finit par les entendre résonner avec une grande netteté.

    Technique 1
    Asseyez-vous en siddhasana/siddha yoni asana. Inspirez profondément et lentement, et faites antar kumbhaka.
    Effectuez yoni mudra, en fermant les oreilles avec les pouces, les yeux avec les index, le nez avec les majeurs, la bouche avec les annulaires et les auriculaires.
    Concentrez-vous sur tous les sons subtils que vous percevez.
    Tout son perçu doit être écouté.
    Essayez de différencier de quelle oreille vous parvient le son ou concentrez-vous sur le son qui vient de l’oreille droite.
    Avant d’expirer, relâchez yoni mudra, puis expirez de manière contrôlée.
    Ceci constitue un cycle. Pratiquez-en de cinq à dix.

    Technique 2
    Asseyez-vous sur une couverture roulée ou un coussin plié.
    Gardez-le sous les fessiers, les genoux dressés, dans une position accroupie, utkasana, de manière à maintenir une pression ferme sur le périnée. Faites yoni mudra (pratique décrite dans la Technique 1).

    Techniques 3, 4, [...]
    Pratiquez la Technique 1 ou 2, et faites vajroli mudra et mu la bandha pendant la rétention interne, et yoni mudra, c’est-à-dire naumukhi mudra.
    Alternativement, on peut y associer mula bandha ou vajroli mudra.
    On peut aussi inclure khechari mudra pendant toute la pratique.
    Essayez bhramari pranayama pendant l’expiration, tout en maintenant yoni mudra, mais en gardant les narines ouvertes.
    Au lieu d’antar kumbhaka, pratiquez yoni ou naumukhi mudra avec bahir kumbhaka. Ou bien, bouchez-vous seulement les oreilles et pratiquez shambhavi mudra.
    Telles sont les techniques variées pour révéler et augmenter le son intérieur. On peut même développer sa propre méthode.
    [...]
    On affirme dans ces slokas que le nada est entendu dans l’oreille droite, mais c’est en fait à l’intérieur du mental qu’on le perçoit. On ne doit pas trop s’inquiéter de savoir quelle oreille entend. Baba Muktananda de Ganeshpuri demanda une fois à son guru si le fait d’entendre de l’oreille gauche était vraiment un présage de mort, comme le dit la tradition populaire. Nityananda répondit que la distinction entre gauche et droite n’avait guère d’importance, du fait que le nada naissait dans l’akasha de sahasrara chakra, demeure suprême de la conscience. »

    NB: ce sont des textes très denses avec un vocabulaire yogique technique. Des recherches complémentaires vous seront peut-être nécessaire pour comprendre chaque mot. Mais ça vaut la peine.
    Bonne pratique

  17. Petit scarabée le 14 juin 2011 à 5:11

    Bonjour,

    personnellement, j’ai pris quelques cours particuliers pour comprendre et travailler les bandha.
    C’était très intéressant et je le conseille vivement (surtout aux femmes) car c’est généralement peu abordé voire occulté des ouvrages.

    Amicalement.

  18. Hawawini le 16 juin 2011 à 9:09

    Chère Michèle,

    Merci infiniment de votre réponse complète et rapide. Il est clair maintenant qu’on peut tout à fait intégrer les 3 bandhas et kechari mudra dans yoni mudra.

    Je n’ai pas pas trouvé la signification de naumukhi mudra, s’agit-il de la fermeture des 9 orifices du corps ?

    D’autre part, que pensez-vous du livre du Dr Daussy « Médecine et yoga » ?

    Enfin, il est constamment évoqué dans le yoga les rapports d’ajna chakra avec les chakras inférieurs, mais on ne parle jamais du rapport d’ajna avec sahasrara. J’entrevois que la réparation du corps va au-delà de tout ce qu’on peut imagimer et c’est sahasrara qui s’en occupe ; à condition de connaître les moyens appropriés et de se donner le temps.
    Avez-vous des infos sur le sujet ?

    Amicalement.

  19. arnaud le 16 juin 2011 à 3:34

    bonjour,

    savez vous s’il existe des ecrits consacrés au yoga pour les paraplegiques ?
    La respiration est quelque chose de primordial, mais sans la maitrise des abdominaux …comment faire pour améliorer les choses
    existe-t-il des exercices spécifiques pour le haut du corps
    quelque soit votre réponse soyez remerciée

  20. Hawawini le 18 juin 2011 à 4:50

    Cher Arnaud,
    Pouvez-vous expliciter votre phrase « La respiration est quelque chose de primordial, mais sans la maitrise des abdominaux …comment faire pour améliorer les choses
    existe-t-il des exercices spécifiques pour le haut du corps » ?
    Merci d’avance.

  21. Christiane le 19 juin 2011 à 3:57

    Bonjour Michèle,

    Je lis très régulièrement toutes les fiches pratiques et d’autres informations, toutes très pertinentes, que tu rédiges.
    C’est dommage que tu sois si loin, et que tu ne viennent pas souvent en Belgique.

    Merci pour ton excellent travail, et la passion du yoga que tu réussis à nous transmettre.

    Christiane

  22. Michele le 20 juin 2011 à 3:53

    Bonjour Christiane,
    Je bouge en fonction des invitations… mais je tâche aussi de m’économiser. Cette année est particulièrement chargée. La preuve: je peine même à suivre le blog!
    Oui, je suis d’accord: le voyage est assez long.
    Cependant, la Belgique est représentée dans presque tous mes stages. Merci pour cette fidélité, aussi bien en tant que lecteurs que dans les stages à mes amis belges!
    Namaste
    Michèle

  23. Michele le 20 juin 2011 à 4:00

    Bonjour Arnaud,
    Je n’ai pas le temps de vous répondre maintenant. D’ailleurs, cela me pause question et je vais y réfléchir.
    Voici quelques anciens commentaires du blog. Il y a surtout le témoignage de Yannick, lui aussi paraplégique.
    Je compléterai un peu plus tard. Il faudrait aussi que je trouve le temps de répondre aux autres personnes qui ont laissé des commentaires en fin de semaine passée (période bien chargée de mon côté!)
    Bien cordialement

    #

    Yannick a dit: Ouvert 27 décembre 2007

    Bonjour Michèle,

    Je cherchais des infos sur la respiration en ujjayi, et je découvre ce blog. Il est clair et aéré, et ne fait pas dans l’exotisme de bazard. Ce qui m’intéresse, c’est précisément le fait que vous aidez les personnes qui pratiquent chez elles et vous font part de leurs difficultés.
    J’ai pratiqué dans un cours pendant deux ans, puis j’ai eu un accident. Je suis resté paraplégique. Luxation complète D6-D7 et fracture de D7, pour situer le niveau de ma paralysie (aucune sensibilité ni aucune motricité en dessous de ce niveau). S’en est suivi une remise à zéro de tous les compteurs ! Et c’est là qu’on s’aperçoit que tous les aspects de la vie sans exception sont touchés, de la position assise permanente la plus évidente aux yeux des autres, aux fonctions les plus intimes. J’avais 37 ans, marié et père deux enfants de 10 et 8 ans. Je passe sur les galères, le divorce 7 ans plus tard, les problèmes de santé physique et mentale. De multiples tentatives de reprendre des exercices de respiration et de concentration se sont soldées par des échecs. Je n’ai jamais considéré que je ne pouvais plus rien faire, mais plutôt qu’il fallait essayer de m’y remettre à chaque fois après une période de désillusion. Et voilà que, depuis deux mois ça tient. Je veux dire que depuis deux mois, j’arrive à me faire une petite séance de respiration presque chaque jour ainsi qu’un petit exercice de concentration, même s’il y a des jours sans. Le moment est venu où je peux reprendre la marche de mon évolution. Il y a 21 ans que je suis paraplégique !

    Je m’appuie sur un vieux bouquin de yoga, de l’époque précédent ma décision de participer à un cours (les années 70 !), période propice où j’ai acheté des tonnes de bouquins sur les philosophies asiatiques, Alexandra David Néel, Arnaud Desjardins, et autres.

    Ce qui me manque, c’est une référence. Un lieu où je peux poser la question qui ne trouve pas de réponse dans mon esprit. Peut-être aussi un dialogue plus large. Est-ce la bonne porte ?

    Avez-vous eu à enseigner ou aider des personnes handicapées ? Je viens de découvrir ce site et je n’ai pas encore tout parcouru. Tout le côté asana ne m’intéresse pas puisqu’impossible à pratiquer. Je me rends compte que les quelques semaines d’exercices de pranayama, même approximatifs, me font du bien. J’ai retrouvé une bonne ampleur thoracique, et je me sens le cerveau plus clair ! Par contre, au niveau de la concentration, c’est pas terrible. Je sais que c’est autrement plus difficile, mais c’est par là que je vais avancer.

    Doit-on adhérer à quelque chose sur votre site ?

    Et pour Marc qui va sans doute lire ces lignes. Je me rends chez mon kiné une fois chaque semaine. Il me mobilise les membres inférieurs, détend les muscles, assouplit les articulations. A ma demande il s’occupe aussi de mes épaules et de mes bras soumis à la dure vie de paraplégique. Avez-vous conseillé des personnes dans mon cas ? Il y a des douleurs (quasi quotidiennes), des œdèmes de chevilles, des tendinites persistantes et autres plaisirs « handis » auxquels on peut tenter de trouver un apaisement. Certes, le seuil de la douleur s’est élevé avec l’entraînement, mais c’est quand même un frein sérieux à toute sorte d’activité, et une source de fatigue.

    A vous, et à tous les autres que je ne connais pas sur ce site : « Bonne année 2008″.
    Mon souhait 2008 c’est : avancer en bonne compagnie et… convaincre notre entourage que nous sommes en train d’exterminer nos petits enfants (j’en ai deux, bientôt trois) et que chacun doit agir ici et maintenant pour arrêter ça.

    A bientôt

    Yannick

    #

    Michèle a dit: Ouvert 29 décembre 2007

    Bonsoir Yannick et merci pour ce témoignage.

    Je ne vais pas pouvoir répondre de façon complète à un message aussi riche. Marc souhaiterait aussi vous répondre : Il le fera sous peu.

    D’ici là, je peux vous dire que non, je n’ai pas encore enseigné à des paraplégiques. Mais j’ai eu plusieurs participants à mobilité réduite, voire très réduite. Je pense notamment à un homme que j’ai connu il y a près de 20 ans. Il avait subi un très grave accident et – comme il le disait lui-même – était plein de ferraille partout -. Il pouvait encore se déplacer avec un rolator. Toute autre personne aurait abandonné, car sortir dans sa propre rue lui prenait des heures.

    Il venait aux cours de yoga et faisait à peine et approximativement 1/20e des exercices sur un rythme très lent, et restait allongé sur le dos le reste du temps. Mais il n’arrêtait pas de nous dire « Qu’est-ce que cela me fait du bien à mon corps abîmé ». Avec les autres enseignants, nous en avions déduit, hormis les bienfaits du travail de respiration et de détente, qu’il faisait son yoga dans sa tête, mentalement.

    Tout cela pour vous rappeler que, même si une grande partie de votre corps n’est plus innervée pour réaliser des mouvements, elle n’en est pas moins vivante. Notre corps, notre véhicule, est mu et maintenu par le prana, l’énergie vitale. Ce prana circule en permanence, de façon plus ou moins fluide. La détente, la visualisation, la respiration et les exercices de Yoga Nidra contribuent à améliorer la circulation du prana. Il pourrait être très intéressant, je le pense, pour votre bien-être général de travailler de façon subtile sur l’ensemble de votre corps. Ne délaissez pas la partie handicapée… bien que je comprenne que l’absence de toute sensation soit un frein.

    Ceci dit, je vais bientôt, je l’espère, donner des cours à des personnes à mobilité réduite, qui se déplacent en fauteuil roulant (personnes âgées). Je m’intéresse donc beaucoup à ce qui peut être fait, lorsque comme vous on est sur une chaise.

    Votre récit me fait exprimer un « bravo » pour votre grand courage et votre persévérance. Le pranayama – les exercices de respiration – , et la concentration sont un travail de longue haleine. Mais en la matière, rien ne vaut la régularité. Le pranayama est une excellente préparation pour mener aux exercices de concentration.

    Il me semble que le Yoga Nidra pourrait être intéressant lui aussi, comme je vous le disais plus haut. Parce que vous apprenez à développer une concentration parfaite, dans un état de détente totale. Ce qui n’est pas toujours facile, lorsque l’on chercher à se concentrer, n’est-ce pas? Pour en savoir plus sur le Nidra, taper « Nidra Yoga » dans le moteur de recherche du blog: il y a plusieurs articles.

    N’hésitez pas à nous poser des questions. Nous y répondrons dans la mesure de nos compétences et en vous disant clairement quand celles-ci sont dépassées.

    Je vous donnerai volontiers plus d’indications sur des exercices pour paraplégiques, au fur et à mesure que je vais réaliser des cours et obtenir des retours d’expérience. Je le ferai directement par mail, puisque j’y ai accès.

    Sur ce blog, nous rencontrons des gens en chemin, ouverts et prêts à dialoguer. C’est d’ailleurs le retour le plus précieux que j’en tire depuis sa création.

    Il n’y a pas d’adhésion. Plus tard nous allons ajouter une boutique de yoga et bien-être et une newsletter. Mais ce sera plus tard… et le blog restera non commercial.

    Meilleurs vœux pour l’année à venir. Que les consciences s’éclairent, se montrent constructives et pacifiques…

    Bien à vous
    Michèle

    #

    Marc a dit: Ouvert 2 janvier 2008

    Bonjour Yannick,

    Je tenais à vous répondre en quelques phrases qui auront un écho en fonction de votre propre expérience.
    Le « changement de véhicule/corps » que vous vivez depuis tant d’années est, je pense, une des choses les plus difficiles et les plus constructives à vivre. Je ne vous parlerai pas de ma courte expérience (18 mois de béquille à l’âge de 18 ans suite à un accident de moto) mais plutôt de l’éveil du corps que cela m’a apporté.
    Quand l’handicap déboule dans nos vies et fracasse les repères et les habitudes, chacun réagit avec les aptitudes du moment et poursuit au mieux de ce qu’il peut.
    Les façons d’interpréter l’évènement (hasard, cadeau déguisé, tuile, voie de dépassement…).
    Dans votre cas, la mobilisation, l’assouplissement, et la détente de vos muscles et articulations par votre kiné sont d’une importance capitale. Aussi important, est la capacité que vous avez déjà ou que vous aurez, à vous masser vous-même (Do In et tout autre auto-massage) pour entretenir ce corps qui est le vôtre. Selon moi, nous avons tout intérêt à nous préparer dès que possible à être autonome et à être capable de nous donner à nous-mêmes… autant que de recevoir de l’autre.
    Je me souviens que dans mon lit d’hôpital, durant 2 mois, j’occupais mes journées avec des exercices de respiration et relaxation, puis par des exercices de réflexologie palmaire et de Do In que j’inventais pour la circonstance. Cela m’apportait une bonne énergie, donnait un sens à mon corps et à mon esprit un peu chamboulé. Je voulais me donner à mon corps en bouleversement, l’attention qui lui était nécessaire.
    « Ce corps qui est le plus précieux des véhicules, car il est de tous nos voyages ».
    Je vous encourage et c’est là mon conseil Yannick, à aimer et à donner à votre corps ce que vous pouvez lui offrir jour après jour. Bien entendu, de temps à autre, ce cadeau à soi-même prend des coups dans l’aile. Il y a les moments, où la constance et la régularité sont difficiles à maintenir, mais nous pouvons néanmoins conserver l’intention et le cap rivé sur ce soin majeur. Cela entretient et nourrit notre vitalité, notre joie et le « sourire transmis » à nos petits enfants.
    La douleur et la fatigue sont les accompagnatrices de certaines, sinon de toutes vos journées, c’est votre lot, c’est malheureusement dans le pack ! J’espère qu’elles s’apaiseront et que vous pourrez toujours mieux composer avec. La douleur et la fatigue, sont des compagnies sulfureuses… pour d’autres c’est la solitude et l’angoisse. L’insomnie et les problèmes digestifs ou de transit sont encore autre chose. Ce corps est le siège de bien des mots, d’autant que l’handicap vient à les amplifier, comme si le bouleversement vécu n’était pas en lui-même déjà suffisant.
    Que cela aiguise notre volonté à écouter, à chercher et découvrir des champs d’exploration du mieux-être, malgré et en dépit de cela.

    Une phrase que j’ai lue dernièrement et que je vous partage:
    « Reste à l’arrière plan, vigilant à être présent et reste l’immortel témoin de ce monde à jamais bouleversé »
    Michel Coquet
    Et celle-ci pour conclure:
    « L’amour comme épée, l’humour comme bouclier »
    Les citations sont comme des témoins sur la route de nos vies, elles sont souvent le fruit d’expérience vécue et peuvent ainsi nous inspirer dans notre progression.

    Bonne journée à vous Yannick
    Marc

    #
    Yannick a dit: Ouvert 5 janvier 2008

    Bonsoir Michèle & Marc,

    merci pour vos réponses, je suis très touché.
    J’ai l’impression de sortir d’un tunnel… de solitude. Je ne suis pas d’un naturel à me confier au premier venu, mais la sobriété et l’esprit qui se dégage de votre blog, plus un poil d’intuition m’ont fait écrire. Vos deux messages me donnent le coup de pouce décisif pour poursuivre mes exercices.

    Merci aussi pour cette disponibilité. Michèle, je vais m’intéresser au Yoga Nidra. Je n’hésiterai pas à vous poser les questions qui se présenteront. Je comprends ce que ressentais le type cassé de partout dont vous parlez. Il m’arrive chez mon kiné de me projeter dans une articulation sur laquelle il travaille et de suivre mentalement les mouvements qu’il lui imprime. La respiration, l’expir profond aussi permet de relâcher les contractures, j’ai toujours su l’utiliser.
    Marc, j’apprécie votre façon de parler du corps : « le plus précieux des véhicules ». c’est vrai que souvent on le considère plutôt comme une vieille guimbarde toute cabossée, surtout quand il fait souffrir et qu’on voudrait se reposer, couper le contact. Il m’arrive cependant de paraphraser le célèbre dicton : « le corps a ses raisons que la raison ne connaît pas ». J’ai envie d’en savoir plus sur l’automassage.

    Je n’ai pas l’impression d’être courageux, seulement envie de faire quelque chose de cette vie, que ce handicap est une opportunité de découvrir des aspects qui ne peuvent être perçus qu’à travers une situation particulière. Je vis seul la moitié du temps, je travaille et j’essaie de vivre le plus normalement possible. Honnêtement, je me trouve plutôt souvent paresseux !
    Encore une fois merci. Cette nouvelle année commence de la meilleure façon. Merci d’avoir choisi la Bretagne que j’aime et où je vis.
    Bloavez mad !
    A bientôt
    Yannick

    #
    marie a dit: Ouvert 25 février 2008

    Ton témoignage pudique me touche beaucoup. Tu as un très grand courage. Ce que tu dis me fait me dire que notre corps est un outil précieux, sacré même, et que c’est un gâchis terrible de le délaisser, le négliger le malmener. Nous les bien-portants c’est ce que nous faisons souvent, ignorant la chance et les possibilités énormes que nous avons.
    Avec ton handicap, tu as la volonté de découvrir autre chose, de te battre avec les possibilités que te donnes ton corps, tu peux sûrement avoir un cheminement personnel tout aussi fort que n’importe qui.
    Quand à moi je pratique depuis la rentrée le yoga (que j’avais aussi délaissé depuis des années) et ai découvert la méditation ; je suis passionnée et regrette d’avoir tant attendu pour commencer.

    Dernièrement j’ai fait trois séances d’hynose ericksonienne (à la maison) qui m’ont guéri d’une phobie qui m’a handicapée pendant des années (trente!). Je me sens revivre.
    Cette technique (très proche de la méditation) apprend également à mieux gérer la douleur… Si cela peut t’aider. Bonne journée et bravo pour ce que tu fais.

    #
    christine a dit: Ouvert 1 mars 2008

    bonjour michele,je ne suis pas de votre pays,je vient du canada.je m’appelle christine,je suis une personne au tempérament anxieux je prend des cours de piano et des cours de chant.J’y apprends différente respiration,donc la respiration abdominale ,intercostaude ,retenue ,purificatrice et ainsi pour muscler mon diaphragme des staccato. Ma plus grande difficulté est de retenir mon souffle dans le chant. Meme lorsque je fais mes respirations j’ai un mal fou ensuite de revenir a une respiration normale.Toute la semaine suivante je focus sur ma respiration et je remarque quel est saccadée et perturbé.Alors a vouloir me faire du bien j’empire ma situation. Je compte suivre des cours de yoga dans ma région,afin d’améliorer de façon constante une détente ainsi qu’une meilleur facon de respirer.J’ai une scoliose au dos qui me fais mal a tout les jours.que me conseillez-vous?
    En passant j’ai lu votre rubrique yoga stress et respiration
    mais j’aimerais quand même un conseil personnalisé concernant ce qui serait profitable dans mon cas .J’ai confiance en vous.
    merci

    christine.

    #

    Michèle a dit: Ouvert 1 mars 2008

    Bonjour Christine,

    Le blog est international, tout comme le yoga… J’ai apprécié autant le pays que ses habitants chaleureux.

    Nombreux sont les gens anxieux dans les pays dits civilisés. L’anxiété fait mauvais ménage avec le bien-être et l’allant, ainsi que le niveau d’énergie vitale.

    Chez les musiciens, le moment de la prestation est lui-même stressant, car en musique point de filet ni de gomme en cas d’erreur. Le son est dans l’instant. Il sort tel qu’il vient.

    Prendre des cours de respiration est une très bonne chose pour les chanteurs… à condition que cela soit bénéfique. Si cela génère des tensions, un mal être, il y a un soucis.

    Apprendre à mieux respirer, à augmenter la capacité respiration et à mieux retenir poumons pleins, est louable… seulement si cela se fait en douceur, sans douleur. Le corps doit s’y prêter et le mental aussi.

    Ce corps est votre instrument de chant. Si votre corps réagit comme il le fait, c’est qu’il vous parle. A vous de l’entendre.

    Avez-vous parlé de vos douleurs après les cours, de vos problèmes respiratoires à votre professeur de chant ? à votre professeur de respiration ?

    Pour mieux respirer, une excellente technique est d’apprendre à bien expirer, sans tension, sans forcing. Apprendre à expirer longuement, profondément, et sans crainte.

    Généralement, en cas de stress, on a tendance à rester en blocage inspiratoire. On cherche à inspirer toujours plus, mais le souffle est court. Les poumons ne se vident pas suffisamment parce que la musculature est bloquée en phase inspiratoire. C’est pourquoi, de nombreux professeurs de yoga apprennent d’abord à leurs élèves à bien expirer, à relâcher les muscles respiratoires et tous les autres.

    Expirer, c’est relâcher, laisser se vider, laisser aller, se détendre, avoir confiance… Après l’expir complet, dans le relâchement détendu, la place de l’inspiration se fait naturellement.

    Il y a aussi la scoliose. Elle peut interférer sur la respiration. Le yoga, bien suivi par un enseignant au courant, peut vous aider à mieux vivre votre scoliose et même à améliorer votre statique. Voilà qui pourrait vous aider pour la musique aussi… Le yoga est une très bonne idée pour vous aider à réduire votre anxiété.

    Je vous souhaite sincèrement de trouver votre voie dans le chant et la musique, dans l’écoute et la douceur de votre instrument qu’est votre corps.

    A votre disposition si vous voulez encore un complément.

    Bonne chance !
    Mihèle

    #
    christine a dit: Ouvert 2 mars 2008

    rebonjour chere michelle!
    j’ai été émerveillée de voir l’empressement que vous m’avez accordé! j’ai un grand respect pour vous,et je vous accorde une grande confiance j’ai un sixième sens a qui je me fis a tous instant et je sais que je ne me trompe pas.pour tous vous dire je viens de la province du québec et aujourd’hui je célèbre mon 44 ieme anniversaire.oui j’ai fait par de ma situation a mon professeur de chant c’est elle meme qui me la conseillé.quand je vous dit que je suis anxieuse, je le suis vraiement,j’ai meme peur en auto mon prof elle voit ,aussi comme la peur de mourir dans mon probleme de respiration.je sais que vers l age de 10 ans j’avais ces problèmes de respiration et tous les soirs je priait pour ne pas mourir. pourtant aujourd’hui je suis devenu une femme malgré ce handicap très terre a terre,aucune dépendance a quoi que ce soit si ce n’est que mon gout pour la musique et le chant qui est tres libérateur pour moi.si le téléphone sonne chez moi et que je vais répondre tous le monde se demande si j’ai couru pour répondre,tellement je cour apres mon souffle mais apres cela se passe. je ne fais pas de l’asthme. je cherche en vain un moyen pour m’aider bien a vous
    christine. merci

    #

    Michèle a dit: Ouvert 2 mars 2008

    Bonjour Christine,

    Je vois trois voies à explorer; mais je préfère te répondre par mail, dans la journée, ce sera plus facile.

    Pour le DVD yogamrita, il faudra attendre encore: j’en parle justement dans l’article que j’ai publié aujourd’hui.

    Bon anniversaire pour hier (nous sommes de la même année) et bon dimanche!

    Michèle

    #
    Marie-Christine a dit: Ouvert 3 mars 2008

    bonsoir,
    j’aimerai répondre à Christine. Il se trouve que j’ai aussi une scoliose, opérée à 14 ans à 40°, j’ai actuellement 47 ans, quelques degrés de plus (on dit 2 par grossesse, je ne sais pas si c’est vrai, mais c’est le cas pour moi). Je fais du yoga depuis 2 ans. Je ne peux pas tout faire, mais mon professeur nous dit toujours que l’intention compte autant que la posture alors parfois j’ébauche, je m’arrête là où je ne peux aller plus loin. Avec le temps j’ai appris quelques postures que je sais pouvoir faire à la place d’autres (c’est surtout utile pour les torsions).Ce qui est certain c’est que le yoga c’est de l’étirement (posturalement parlant bien sûr) et c’est bon pour notre dos. Une seule chose : ne jamais se faire du mal, on sait tous, lorsqu’on a un « handicap » jusqu’où on peut aller, il suffit d’être attentif aux signaux, d’analyser, et parfois surprise! on arrive à faire des postures que l’on n’aurait pas imaginé. Ne pas hésiter à demander à son professeur (et dans notre cas plus particulièrement il est important d’en avoir un) de proposer une autre posture lorsque la colonne vertébrale est trop sollicitée (à faire après le cours par exemple pour ne pas perturber le déroulement). Parce qu’il faut être prudent bien sûr, ne pas faire n’importe quoi, mais c’est très enrichissant. Le meilleur bénéfice vient (à mon sens) des respirations. Avec de la patience, de la concentration, une bonne écoute, vous verrez le bien-être que cela apporte c’est tout simplement extraordinaire et en plus, cerise sur le gâteau, la respiration va vous permettre de décontracter votre dos. je n’ai envie que de vous dire une chose : essayez.
    Bon courage.

    #

    Marc a dit: Ouvert 4 mars 2008

    Rien ne vaut un témoignage partagé, lorsqu’il y a un problème spécifique, comme une scoliose. Merci Marie-Christine.

    C’est exactement dans cet esprit que le yoga est bénéfique.
    Avoir « l’oreille assez fine » pour entendre le corps… être à l’écoute de ses besoins est indispensable en yoga. C’est une responsabilité propre que l’on a. Même si le professeur est là pour nous guider.

    Passer au-delà des performances et de l’exactitude de chaque posture, c’est une humilité nécessaire à tous… car personne n’est parfait. Et c’est une qualité appréciable lorsque le corps a une scoliose marquée.

    Voici un exemple qui dépasse le cas d’une scoliose mais qui est intéressant: J’ai même eu des élèves handicapés, certains ne pouvant quasiment plus faire d’exercices. Mais ils étaient enchantés de leurs cours de yoga: probablement grâce la respiration et grâce au travail intérieur: ils faisaient mentalement les postures et en tiraient un bénéfice certain …

    #
    chantal a dit: Ouvert 22 mars 2008

    Bonsoir,

    J’ai ouvert la porte de votre site et c’est avec beaucoup d’intérêt que je l’ai parcouru.Je pratique le yoga depuis quelques années et je souhaite poser une question:

    quelles sont les postures adéquates dans le cas de sinusite aiguës ou chroniques et le pranayama utilisé.

    Je vous remercie,

    Chantal.

    #

    Michèle a dit: Ouvert 23 mars 2008

    Bonjour Chantal,

    Et bienvenue sur le blog Yogamrita!

    C’est vrai, les sinusites sont ennuyeuses à traiter mais aussi à vivre lorsque l’on fait du yoga, puisque la respiration s’en trouve affectée. L’inflammation des sinus et de la muqueuse nasale en est la cause.

    C’est pour cela qu’en Ayurveda et en yoga, on insiste sur le nettoyage du nez avec de l’eau salée (Jala Neti). Pour ce faire, il faut un Lota (espèce de petit arrosoir que l’on passe dans la narine (l’eau ressortira par l’autre), de l’eau salée à la concentration du sérum physiologique, et, si l’on fait les choses bien, une huile ayurvédique pour masser les narines.
    J’expliquerai cela plus en détail dans un article dédié, dans les prochaines semaines. Si jamais, nous allons ouvrir une boutique courant mai et vendrons le matériel que j’ai mentionné.

    Les postures favorables vont permettre de désengorger les sinus. Il y a:

    - le Poisson (le Poisson)

    - la flexion avant (Uttanasana), mais à éviter en cas de sinusite trop forte

    - les exercices pour les yeux (futur article prévu)

    - la torsion vertébrale (Ardha Matsyendrasana)

    - Les exercices pour la nuque: rotations de la tête, flexions avant/arrière, rotations gauche/droite.
    Attention de laisser de l’espace entre les vertèbres (allonger, ne pas laisser aller la tête); pratiquer dans un mouvement fluide.

    - La respiration alternée est difficile en pleine sinusite, mais elle est conseillée à titre préventif.

    - J’ai trouvé deux exercices de pranayama intéressants dans un livre de yoga thérapeutique. Il s’agit de Kapool-Sakti et de Karuna-Shakti. C’est un peu long de les expliquer ici, mais je le ferai prochainement dans un autre article.

    Au niveau alimentaire, il est intéressant de savoir que les produits laitiers et le blé, le pain, contribuent à la formation de mucus. J’ai lu qu’il en est de même avec les aliments qui acidifient notre terrain.

    #
    FAURE Benjamin a dit: Ouvert 25 mars 2008

    Bonjour Michèle

    C’est toujours avec un immense plaisir que nous lisons les nouveaux articles du blog et nous voulions vous remercier pour toute cette richesse. C’est toujours un immense plaisir de vous lire.
    Il y a déjà quelque temps nous avons vu que vous vouliez organiser des stages en Bretagne chez vous, est-ce que vous en ferez déjà cet été ?
    Nous serions très intéressés pour venir quelques jours.
    Nous pratiquons le yoga depuis 2 ans et cela nous apporte beaucoup.
    A bientôt
    Aline et Benjamin

    #

    Michèle a dit: Ouvert 25 mars 2008

    Bonsoir Benjamin et Aline,

    Merci pour votre très sympathique message. Je suis heureuse de faire votre connaissance à travers le blog et de savoir que vous y trouvez de l’intérêt.

    Oui, nous pensons pouvoir commencer à donner quelques stages dès cet été. Le programme est encore en cours de préparation. Nous vous le communiquerons pas courrier email dans les semaines qui viennent.

    Les stages cette année dureront probablement du vendredi au dimanche et s’adresseront à de petits groupes de participants (5 au maximum). Si nécessaire, nous nous adapterons à la demande.

    Bien cordialement
    Michèle

  24. Michele le 21 juin 2011 à 10:23

    Re-bonjour Arnaud,
    Après réflexion, je dois dire que non je ne connais pas de littérature sur le sujet… ce qui ne veut pas dire qu’il n’en existe pas.
    En cas de paralysie, j’imagine que le tronc a tendance à se recroqueviller sur lui-même. Or, l’important, pour développer le souffle, c’est de ne pas appuyer la cage thoracique sur le plexus solaire, mais au contraire de libérer l’avant du corps, pour permettre le passage du souffle et du geste respiratoire.
    Donc, le positionnement du tronc est important. Peut-être qu’un coussin au niveau lombaire (ou bassin/lombaires) pourrait aider à dégager le thorax.
    A titre d’idée pour une pratique régulière, je pense qu’un exercice de respiration profonde, avec les bras étirés au-dessus de soi, doigts entrelacés, paumes tournées vers le haut pourrait être intéressant. En dégageant la zone thoracique et en étirant les bras, le diaphragme lui-même est étiré et entraine plus facilement le mouvement des viscères, lors des respirations profondes. Un mouvement léger des abdominaux se fait alors passivement…
    Si le dos est ainsi bien redressé par ce premier exercice, vous pouvez envisager ensuite d’autres exercices de pranayama. Par exemple, la respiration Ujjayi est une belle façon de développer le souffle aussi. Cet exercice est excellent: http://www.yogamrita.com/blog/2011/03/09/ujjayi-pratiloma-pranayama/.
    Bien cordialement

  25. Michele le 21 juin 2011 à 11:10

    Pour Hawawini:
    Naumukhi mudra: Oui, c’est bien la fermeture des 9 orifices du corps, qui favorise le retrait des sens.
    Livre du Dr Daussy « Médecine et yoga »: je ne l’ai pas. Mais l’approche me semble intéressante. Si je l’ai entre les mains, je vous dirai ce que j’en pense.
    Rapport entre Ajna chakra et sahasrara:
    Ajna est la porte vers les chakras supérieurs.
    Certains disent qu’en Sahasrara, on retrouve 7 autres chakras supérieurs…
    Ce qui semble sûr, c’est qu’en Sahasrara s’ouvre la porte de la conscience, au-delà du mental. En Sahasrara, on est plongé dans la pure conscience, sans mots, sans formes, sans concepts palpables par notre mental. Lorsque la conscience monte jusque là, on devient semblable à « Shiva », celui qui est en méditation la plus profonde. Shiva est au-delà de la mêlée, il est le témoin intouché par tout ce qui se passe au niveau mental, et aux niveaux des chakras inférieurs. Il correspond au principe du Purusha dans la philosophie du Samkhya, le principe immobile qui EST, de-delà du temps, de l’espace et de l’individualité.
    Contrairement à Ajna, qui est ouvert vers l’avant et l’arrière du corps, et qui énergise surtout la tête, Sahasrara est clairement ouvert du haut vers le bas du corps. Il est comme un tourbillon d’énergie qui relie la conscience directement au cosmos. De l’extérieur, il inonde l’être individuel, de prana, d’énergie cosmique, divine (ou comme on veut l’appeler) du haut vers le bas, dans sa globalité. C’est pourquoi je le trouve particulièrement essentiel.
    Donc, sur le plan de la guérison, je ressens aussi que le sahasrara est essentiel.
    C’est drôle comme les questions des lecteurs sont souvent en lien direct avec ce que je vis sur le moment.
    Cette année j’ai expérimenté la méditation sur la lumière. Il s’agit de percevoir l’énergie lumière qui vient par sahasrara puis se répand vers les chakras inférieurs, un peu comme une « douche de lumière ». C’est une pratique puissante, au pouvoir guérisseur. Elle consiste à être en accueil total avec cette énergie, sans jugement aucun, sans attente aucune. Comme dans la méthode Vipassana, le méditant est en observation. Il laisse s’ouvrir le sahasrara et accueille la lumière qui descend de sahasrara, vers ajna, vishuddhi, anahata, et parfois vers tous les autres chakras inférieurs. Il observe ce qui se passe en lui, avec beaucoup d’humilité. Sur le plan « grossier », il peut se produire des picotements, des sensations d’ondulation, des borborygmes, des tremblements, des sensations de détente, des montées d’émotion. …. Sur le plan subtil on peut ressentir des expansions au niveaux des chakras (gorge, cœur, plexus solaire notamment). Tout ceci est passager et sans importance. Le méditant observe et reçoit la lumière par Sahasrara.
    Outre l’expérience d’harmonie et de yoga qu’engendre cette pratique, la lumière agit comme un nettoyant ou un soin. Les tensions se dissolvent sur tous les plans de l’être. Les cellules du corps physique sont comme régénérées, pleine d’aisance, pour avoir capté cette lumière qui guérit… C’est comme une re-programmation via le Sahasrara… En général 45 minutes permettent déjà un travail profond. La pratique quotidienne transforme.
    Personnellement, pour parler guérison, ma digestion a été profondément améliorée (et ma vie changée) par 6 mois de pratique quotidienne selon cette méthode.

  26. Hawawini le 27 juin 2011 à 8:07

    Cher Yannick,

    Merci pour votre touchant témoignage. J’avais l’habitude de considérer qu’un paraplégique était définitivement statique, à ce point que je n’aurai jamais imaginé qu’il puisse pratiquer la méditation ou le pranayama. Voilà un de mes conditionnements mentaux bousculé, c’est une bonne leçon d’humilité pour moi. Ceci dit, cher Yannick, l’attention au présent n’est pas chose facile. Il ne faut donc pas vous inquiéter si vos progrès sont longs et difficiles ; nous en sommes tous là.

    Chère Michèle,
    Qu’entendez-vous par « Il s’agit de percevoir l’énergie lumière qui vient par sahasrara… » ? Est-ce que vous la visualisez volontairement comme un exercice ou arrive-t-elle naturellement, sans intervention volontaire de votre part ?

  27. Michele le 27 juin 2011 à 9:12

    Bonjour Hawawini,
    Oui, c’est cela: c’est sans intervention volontaire de ma part. Donc en fait, je pourrais réécrire ma phrase en disant, qu’ « il s’agit d’être réceptif et à l’écoute de l’énergie-lumière. Celle-ci se manifeste en principe à partir du Sahasrara. Cependant, il est important d’être sans attente, afin de ne pas conditionner l’expérience. »

  28. Hawawini le 27 juin 2011 à 2:08

    Chère Michèle,

    Je ne sais pas si votre expérience ressemble à la mienne car nous utilisons des mots communs pour décrire des expériences supramentales. Pour moi, la lumière qui descend de sahasrara n’est pas une énergie ; créatrice et incréée, elle est au-delà de la dualité énergie-matière. Je constate qu’elle n’a ni ombre ni endroit et encore que, plus je m’approche d’elle, plus le temps se ralentit, jusqu’à s’arrêter quand je « rentre » en elle. Même tous ces mots sont faux, mais on ne peut pas faire autrement pour communiquer. Ceci-dit, mon expérience n’est ni volontaire ni reproductible à souhaits ; c’est la lumière seule qui prend la décision de descendre sa grâce sur moi, quand elle le décide.
    Je ne sais pas d’où vous tenez qu’ajna est ouvert d’avant en arrière, énergisant surtout la tête, tandis que sahasrara l’est de haut en bas ; je n’ai ni ces références ni cette expérience. Mais là encore, il est difficile de confirmer ou d’infirmer, car probablement ne vivons-nous pas ces états de la même manière.

  29. Michele le 29 juin 2011 à 10:22

    Bonjour Hawawini,

    Chaque expérience est unique, mais c’est vrai, il existe des ponts. Heureusement, car cela nous offre l’opportunité d’échanger.

    Mon expérience, même si « les mots sont faux », rejoint totalement votre description du Sahasrara.

    La véritable expérience méditative est une entrée dans un état. Or un état ne se « veut » pas. On ne peut que mettre en place les éléments favorables à cet état (calme, silence, pratique régulière, p. ex.), mais cela ne suffit pas toujours.
    Mais avec l’expérience, on retrouve petit à petit l’état plus facilement: il vient de lui-même lorsque l’on se pose… A ce sujet, je suis impressionnée en Inde de voir des Sadhu se mettre en état d’enstase presque instantanément. On voit physiquement que le corps lâche et n’est plus qu’un « habit » doté des fonctions vitales minimales…

    Pour ce qui est de l’orientation des chakras, j’ai reçu ces informations à plusieurs reprises de divers enseignants.

    Mais j’en convient, l’expérience personnelle prime. Et rester neutre dans le domaine du subtil, c’est conserver l’ »esprit du débutant » dont parlent les bouddhistes. On est alors totalement ouvert à ce qui est et le mental n’influe pas sur l’expérience…

    Voici tout de même quelques explications, puisque vous me les demandez:

    Les chakras sont comme des transformateurs d’énergie subtile. Ils sont en lien direct avec l’univers et ils sont comme de petits vortex ou tourbillons qui viennent nous nourrir d’énergie vitale. Les échanges univers-individu sont constants et peuvent aller dans les deux sens.

    Le sahasrara est comme un vortex ouvert en haut et en bas. Je pense que c’est quelque chose que vous ressentez, puisque vous parlez de descente de « quelque chose » depuis le sahasrara. Les yogis dirent que le sahasrara est, lorsque l’on est dans l’état de conscience « habituel », comme un lotus tourné vers le bas. Lorsque le yogi s’éveille, le lotus se tourne vers le haut. Alors se produit cet échange, lumineux, énergétique, pure Conscience, avec l’Univers.

    Muladhara est, lui, ouvert vers le bas. L’énergie a tendance à s’échapper par en bas. C’est pourquoi les yogis pratiquent Mula Bandha, afin d’éviter cette déperdition d’énergie et d’inverser le courant. Je trouve remarquable l’efficacité du Mula Bandha pour modifier le niveau de conscience ou ramener l’intériorité lorsque celle-ci se perd. Il y a aussi Asvini Mudra (le Geste de la jument) qui est considéré comme un mudra agissant directement sur l’éveil de l’énergie de la Shakti.

    Quant aux autres chakras, on dit souvent que leur direction de rotation se fait sur un plan vertical. Donc ils sont comme des vortex ouverts vers l’avant et l’arrière du corps.

    Ainsi, beaucoup de gens ressentent l’ouverture du coeur (Anahata) vers l’avant. Mais il est intéressant de ressentir que l’éveil du coeur est bien plus vaste et se propage aussi sur l’arrière. Mais en fait, toutes ces descriptions sont limitatives. L’éveil du coeur, a tendance à se propager sur les autres chakras, car l’énergie du coeur (et l’énergie subtile, tout simplement) est universelle.

    Je vous recommande vivement de conserver votre esprit d’accueil, qui ne cherche pas à mettre des noms sur tout, ni à classifier les expériences dans des tiroirs étiquetés.

    Je vous partage un excellent lien sur les chakras. C’est une synthèse à partir des textes traditionnels: http://www.les-108-upanishads.ch/PDF/chakras_corps_subtils_et_prana.pdf

    Voici une image sur un site, comme il y en a plusieurs, qui montrent la direction des vortex, ou chakras:
    Vortex chakras
    Voir aussi ce site: http://vortexenergetik.canalblog.com/.
    Les sites sur le Reiki ont tendance à systématiser cette théorie.

    Voici une illustration du Sahasrara dirigé vers le bas:
    Sahasrara
    Sa direction:
    Sahasrara

    Namaste et bonne pratique
    PS: Je répondrai à votre commentaire sur SetuBandhasana. J’ai un article à écrire et mes stages à préparer…

  30. Hawawini le 02 juil 2011 à 2:59

    Chère Michèle,

    En ce qui concerne l’expérience de sahasrara, nous parlons de la même chose, c’est évident ; avec des nuances personnelles, c’est obligé.

    Grâce à votre schéma concernant les directions des chakras, je comprends votre position. Ajna est bien antéro-post pour ce qui concerne l’énergie de la tête ; quant à sahasrara, il est bien vertical descendant… et il peut descendre jusqu’aux pieds. Il n’en reste pas moins que sahasrara n’est pas une énergie et qu’ajna, premier chakra non-duel – de bas en haut -, ouvre tous les chakra inférieurs.

    Il n’y a rien de contradictoire qu’ajana ait une fonction horizontale concernant l’énergie céphalique et une fonction verticale concernant d’ouverture des chakras inférieurs. Je dis ceci dans le sens où, en ouvrant l’axe hypothalamo-hypophysaire – horizontalité -, ajna conditionne toutes les fonctions physiologiques inférieures – verticalité -.

    Ceci-dit, nous nous faisons plaisir à décrire des mécanismes subtils et pourquoi pas. Cependant, ces descriptions, comme celles des chakras, font partie du monde illusoire ; elles tentent de rendre compte verbalement, dans notre corps, de nos expériences supramentales. Mais fondamentalement, elles n’ont aucune réalité intrinsèques et sont dérisoires une fois qu’elles ont été vécues. Tout le monde construit mentalement des mécanismes, mais personne n’en a jamais vu un seul.

    Nous fonctionnons ainsi les humains, passant d’un plan à un autre pour nous rassurer, en nous raccrochant à notre savoir.

  31. Mireille le 13 juil 2011 à 11:02

    Bonsoir Michèle

    Je découvre aujourd’hui votre blog très riche, à travers lequel je sens votre passion pour le yoga et pour tous les règnes…

    Je pratique le yoga depuis 15 ans, et j’enseigne depuis 1 an. Je suis actuellement encore en formation auprès de Maitre Khane, à l’Institut International de Yoga.
    Je suis médecin, et je travaille en santé scolaire, auprès d’enfants et d’adolescents.

    Je pense que certaines postures de yoga égyptien enseignées par Maitre Khane pourraient être adaptées aux personnes paraplégiques, en particulier le mouvement de l’aigle (mouvement enchainé se terminant en chandelier). Les exercices de visualisation impliquant les parties paralysées ou malades sont également conseillés (cela permet en effet la circulation du prana).

    Om Shanti
    Mireille

  32. Michele le 15 juil 2011 à 10:05

    Merci Mireille pour ces précieuses indications.
    Om Om Om
    Michèle

  33. Anne le 08 août 2011 à 5:40

    Bonjour Michèle,
    Mon compagnon est atteint de sclérose en plaque. Je m’intéresse personnellement à l’ayurveda depuis quelques années et je fais du yoga quotidiennement. Pourriez-vous me guider concernant cette maladie ? s’agit-il d’un excès de Vata, ou plutôt de Pitta ? Quelles postures conseilleriez-vous pour un débutant, grand sportif et pas souple ! MERCI !

  34. Michele le 09 août 2011 à 10:35

    Bonjour Anne,

    Selon Swami Sadashiva Tirtha, la sclérose en plaque est une pathologie à la fois Vata et Pitta. Swami Sadashiva Tirtha l’explique bien dans son livre « The Ayurvedic Encyclopedia », AHC Press (un gros livre de plus de 650 pages).
    Je retranscris son article tout en bas de ce commentaire, dans sa langue originale (anglais). Cependant, d’autres sources qualifient la sclérose en plaque de pathologie purement Vata (vu que le système nerveux est atteint).
    Quant à moi, étant avant tout professeur de yoga, et non thérapeute en Ayurveda, je ne peux pas me prononcer plus exactement.

    Globalement, le Yoga est bénéfique en cas de sclérose en plaque car il contribue à:
    - améliorer le tonus musculaire
    - améliorer l’équilibre
    - diminuer les spasmes musculaires.

    ***

    Si vous lisez l’anglais, voici un PDF très intéressant:
    YOGA AND MULTIPLE SCLEROSIS >>

    Le Yoga Nidra est très indiqué pour la détente nerveuse.
    La méditation est bien sûr elle aussi très favorable. Vipassana et les techniques de pleine conscience sont particulièrement conseillées.
    La respiration en Ujjayi est parfaite, ainsi que les respirations alternées.
    Si votre ami peut pratiquer les asanas de base, qu’il continue! Ainsi il maintient sa force et son équilibre.
    Il y a des postures indiquées lorsque la personne dont la mobilité est partiellement atteinte:

    - Pawanmuktasana (mobilisation des articulations)
    - Posture du chat
    - Flexions/extensions de jambe à partir de la posture du chat
    - Postures de yoga pratiquées sur une chaise
    - Adaptations des postures debout et assis (support du mur, d’une chaise, d’une table) en vue d’un renforcement progressif.

    Voir aussi sur le blog cet article qui donne plusieurs suggestions de pratique. Commencer avec les exercices pour débutants, pour le bureau, la méditation et les relaxations >>

    Marche et exercices aquatiques sont de bons compléments.

    ***

    Enfin, voici le texte de Swami Sadashiva Tirtha:

    Multiple Sclerosis
    In the nerve cell, axons and dendrites are
    covered by ceIls that contain myelin
    (a fatty substance needed for normal conduction
    of electrical impulses). Certain diseases attack
    myelin and the cells that produce it. The cells are
    stripped of myelin or scarring (plaque) is caused.
    This causes the nerves ta partially or completely
    stop normal nerve impulse conduction.
    Multiple sclerosis (MS) is the most common of
    these demyelinating diseases. However, it is not
    equally present throughout the world. Although it
    is prevalent in the U.S., it is not equally distributed
    within the country. MS is mainly concentrated
    in temperate climates (and rarely found in tropical
    or arctic regions). Thus, western science feels
    there may be a geographie or climactic influence.
    MS is a disease involving the central nervous system.
    From the Âyurvedic standpoint, MS results
    from Vâyu and Pitta excesses, caused by anxiety
    (Vàyu) that leads to hypertension. An inability to
    withstand heat can develop.
    Therapies:
    Herbs that calm and strengthen the nerves and
    immune system are very useful. A special gold ash
    preparation (Survana Vasant Malti) work best but
    is more costly than plain herbs [1 pill daily-in
    the morning-with 1/2 tsp. raw honey].
    Females-After age 50 Pitta is affected. Herbs
    include jatâmânshi, shatâvari, ashwagandhâ, yogara}
    guggul, triphalâ, brâhmi. The healing process
    is longer after age 40.
    Males-The healing process is longer after age
    50. Herbs include vachà, shatâvari, ashwagandhâ,
    yogaraj guggul, triphalâ, and brâhmi.
    Other important therapies include shiro dhârâ
    (hot oil head drips) and shiro bhyafiga (headoil
    baths), as they reduce the excess Vâyu in the
    head, and calm and ta ne the nerves of the brain
    and body. Seven or 14 sessions (daily or alternating
    days), 30 ta 45 minutes per session, is advised
    as an optimum program.
    Hatha yoga is another effective therapy to slow
    and reduce the effects of MS. Mind-body coordination,
    muscle and nerve toning, immune building,
    and increased flexibility are the benefits of
    practicing yoga postures.
    For MS pain, rubbing sesame oil mixed with
    mahânârâyan oil on the body has been found to be
    very effective; people report that pain is stopped
    for several hours at a time.
    Following a food plan according to one’s dosha
    is also required. Lifestyle changes may be necessary
    to reduce undue stress in one’s life.
    Nasya with medicated brain oils like shad bindu
    are also very helpful-3-6 drops per.

  35. Daniel le 04 fév 2012 à 4:56

    Michele bonjour,

    Juste pour vous remercier pour tous les bons conseils que vous prodigués;

    Je pratique le yoga depuis plusieurs années et suit une formation depuis 3 ans a l’ association Horizon de Lyon et j’ai toujours autant soif d’apprendre et de découvrir, et votre blog est une merveilleuse fenêtre ou tous les jours je viens m’oxygéné l’esprit.

    Complet, précis, varié, ne changé rien et longue vie a votre blog et a vous même. Vous devez être une bonne personne et serait trés honoré
    de vous rencontrer un jours, qui s’est?

    Merci encore Daniel

  36. Michele le 05 fév 2012 à 6:31

    Merci beaucoup Daniel pour ce message!
    Je vous souhaite encore beaucoup de plaisir (vous semblez déjà en avoir…) pour terminer votre formation à l’enseignement du yoga.

  37. phine le 06 fév 2012 à 3:32

    Bonjour Michèle,je suis une fervente admiratrice de votre blog.
    J’ai decouvert le yoga il y a 6 mois via la formation par correspondance de Mr christian Tikhomiroff et je me régale.
    Je cherche à faire des stages afin de perfectionner ma pratique et j’aurai aimé savoir quel niveau vous demandez .
    Merci pour votre réponse et encore merci pour votre engagement
    au plaisir de vous lire

  38. Michele le 06 fév 2012 à 4:00

    Bonjour Phine,
    Pour les stages, je demande 1 à 2 ans de pratique du yoga. Pour Yoga Sadhana, j’ai demandé 2 ans. Je fais cela par expérience et afin que chacun se sente bien dans sa pratique.
    En général, les gens viennent pour approfondir leur yoga et apprendre. C’est chose possible si tout le monde a les connaissances de base.
    Si vous pratiquez régulièrement et si vous venez en mai ou en août, je pense que le compte sera presque bon ;-) Il faut que vous vous sentiez à l’aise dans votre yoga… dès lors vous serez la bienvenue.
    Namaste

  39. phine le 17 fév 2012 à 2:35

    Malgré mes huit mois de pratique(intensive certes!)je crois que je vais me laisser tenter quand meme!
    reste t’il de la place pour le stage du mois de Mai?

  40. Michele le 17 fév 2012 à 5:50

    Bonjour Phine. Oui, il reste encore quelques places!

  41. phine le 18 fév 2012 à 10:05

    inscription envoyée ce week end
    Youpi!Aux beaux jours du mois de Mai,Michèle!

  42. jp le 27 fév 2012 à 5:18

    Bonjour Michèle!
    si notre premier contact téléphonique fut rythmé par le son des travaux! ;) , il n’en fut pas moins agréable.
    J’enseigne le yoga dans les Hautes Alpes et suis par ailleurs instituteur, mes élèves sont donc forcément très zen!
    Votre blog, aéré, respire l’invitation au bien-être, merci pour cet espace régénérant.
    Bonne idée également que de promouvoir la revue de Yoga 7, j’en attends ma commande avec grand appétit!
    Pour finir, je fus/suis aussi l’élève de Christian Tikhomiroff, entre autres.
    C’est un homme de grande valeur et d’une incommensurable ouverture.
    Une âme précieuse!
    Amitiés
    Jp

  43. Michele le 28 fév 2012 à 9:58

    Bonjour jp!
    Merci pour ces quelques lignes. C’est agréable de connaître un peu mieux les personnes qui lisent le blog. Chaque cheminement est très intéressant…
    De mon côté, c’est un nouveau matin sous le signe du marteau-piqueur ;-)
    Hier j’ai loupé quelques téléphones pour cause de bruit… mais pas les vôtres…
    D’ici quelques jours, il y aura un escalier entre mon bureau et le salon. Voilà 4 ans que je passe par la cuisine, le cellier, le garage, puis la boutique pour aller travailler au bureau. Bien que la maison ne soit pas immense, la liaison salon-bureau sera la bienvenue!
    Votre paquet est prêt pour le départ.
    Amicalement
    Michèle

  44. franck le 28 fév 2012 à 3:39

    Bonjour Michèle,

    je ne trouve pas sur le site d’adresse mail permettant de te joindre, ce qui explique la place bizarre de ce mail perso, faute de mieux.

    - peux-tu me dire ou j’en suis avec mon abonnement à la revue de yoga?
    C’est une revue intéressante, je voudrais avoir la totalité des exemplaires.

    - peux-tu me conseiller des pratiques pour soigner une douloureuse et persistante sciatique du côté droit?
    (asanas + pranayama)
    Il y a de la gène + de la douleur quelquefois assez intense.

    Je te remercie,

    Amicalement

    Franck

  45. Michele le 29 fév 2012 à 11:35

    Bonjour Franck,

    Mon email est sur la page où tu a laissé un commentaire. Je vais essayer de le rendre un peu plus visible.

    Je te répondrai par email.
    Bien amicalement
    Michèle

  46. jp le 01 mar 2012 à 7:30

    Bonjour Michèle,
    magazines bien reçu, merci et permettez moi de vanter l’efficacité de la boutique Yogamrita! ;)
    Bien à vous
    jp

  47. Michele le 02 mar 2012 à 4:47

    Merci :-)

  48. phine le 09 mar 2012 à 2:36

    bonjour Michèle,
    je ne sais pas trop ou t’ecrire ça sur le site alors désolé si je ne suis pas au bon endroit.
    Je suis très attristée car je ne vais pas pouvoir faire le stage de Yoga avec toi au mois de Mai .Mon associée vient de rentrer des sports d’hiver avec l’epaule cassée ce qui m’anéantit tout espoir de vacances pendant un moment pour la bonne marche du cabinet.
    Je suis attristée car je m’en faisait une joie .
    j’espère pouvoir faire un autre stage avec toi rapidement

  49. phine le 11 mar 2012 à 10:37

    Je vais m’arranger autrement…Je ne peux pas louper ce stage,j’en ai trop envie!

  50. Michele le 13 mar 2012 à 8:25

    Bonjour Phine, on se contacte par email. Contente de savoir que finalement tu pourras venir.

  51. Maelle le 23 mar 2012 à 10:02

    Un grand merci à vous pour votre travail sur ce blog.
    C’est un vrai bonheur et un concentré de bonnes pratiques, techniques… J’adore.
    Il ne se passe pas une journée sans que je vous lise, alors… continuez ce magnifique travail, et peut-être nous croiserons nous un jour dans cette belle région bretonne !

    Maëlle

  52. Cécilia le 27 mar 2012 à 3:02

    Merci pour votre générosité! Je viens de découvrir votre blog et vais devenir une adepte! J’enseigne moi même le yoga, et trouve vos propositions très inspirantes.
    J’espère pouvoir venir pratiquer à l’un de vos stages bientôt.
    Namaste,
    Cécilia

  53. Michele le 27 mar 2012 à 5:19

    Maelle et Célia,
    Merci pour vos encouragements!
    Namaste

  54. Kath le 25 avr 2012 à 1:14

    Bonjour Michèle

    J’ai découvert votre site très récemment et je vous félicite car celui-ci est clair, attractif et très intéressant…. Dès que je le peux, je lis les articles quotidiennement.
    J’en profite également pour vous poser une question sur une posture en particulier. Je recherche des informations sur la posture du sanglier : prise de posture et symbolique. Je sèche dans mes recherches sur le Net. J’espère que vous pourrez m’aider.
    Merci

  55. Michele le 26 avr 2012 à 10:59

    Bonjour Kath,
    Concernant la posture de sanglier, une amie, qui vient souvent aux stages, m’a fait quelques copies d’un article ou livre de Shri Mahesh, dans lequel il en parle largement… Malheureusement, je sors d’une longue période de travaux. J’ai dû emballer toute ma documentation sur le yoga… et je n’ai pas encore tout rangé. Du coup, je ne l’ai pas encore retrouvé.
    J’ai votre email, et lorsque je le retrouverai, je verrai ce que je peux vous transmettre.
    Namaste

  56. Nathalie le 18 juil 2012 à 2:55

    Namaste Michele,
    J’ai découvert votre blog il y a peu et je voulais vous remercier de votre générosité. Je suis une formation à l’ecole de yoga van lysebeth en région parisienne. J’ai appris récemment votre venue à l’école et je m’en rejouis. Merci encore pour votre partage.
    Yogiquement
    Nathalie

  57. Michele le 20 juil 2012 à 6:46

    Bonsoir Nathalie,
    Merci pour votre petit mot. Êtes-vous en 4ème année? Je donnerai les cours d’Ayurveda pour cette volée…
    Je me réjouis de collaborer à nouveau avec une école de Yoga, et ce d’autant plus que les enseignements que j’ai reçus sont très proches de ceux d’André Van Lysebeth.
    Namaste
    Michèle

  58. Frédéric le 24 août 2012 à 2:48

    Bonjour Michèle,
    merci pour votre blog qui est une source inestimable pour ma pratique assidue du yoga.
    J’ai une expérience à partager et une question à vous poser.

    Je pratique le yoga de façon intensive depuis 10 ans, pratiquement tous les jours. Cet été pendant mes trois semaines de vacances dans les montagnes, je n’ai pas pratiqué un seul asana, pranayama, relaxation etc… . Une pause dans ma pratique. Seulemenent de la pleine conscience dans la nature merveilleuse des montagnes suisses ! Au début, mon mental s’est mis à « culpabiliser » sur l’absence de pratique, mais après quelque temps, je me sentais bien dans ce lâcher-prise et j’avais même l’impression que mon champs de conscience s’élargissait. Et au retour de vacances, j’ai repris la pratique avec une envie de débutant, une certaine joie, un plaisir renouvellé.

    Et cela me pose la question suivante : est-il bien de faire des pauses pour un pratiquant assidu, afin de renouveller sa pratique ? Quelle est votre opinion sur ce sujet ?

    Cela me fait réfléchir en tout cas : tous les matins pour ma pratique, l’humeur et l’envie sont différentes. Dès fois, j’ai envie, j’ai du plaisirs, de la joie à me retrouver sur le tapis. Mais parfois, cela n’est pas le cas, et je pratique par habitude, et de façon un peu mécanique, avec une conscience étroite de ce que je fais. C’est clair qu’après coup, lorsque je vais au travail, je me sens bien et je ne regrette pas, que l’envie y soit ou pas. Mais je me demande si je ferais pas mieux de retourner au lit pour mieux récupérer et ne pratiquer que lorsque l’envie y est….

    merci et bonne continuation dans votre pratique.
    Frédéric

  59. Michele le 01 sept 2012 à 6:23

    Bonjour Frédéric,

    Réponse tardive (pour cause d’absence)… mais réponse quand même !

    1. Pauses en yoga:

    Je pense que les pauses, lorsque l’on est un pratiquant régulier du yoga, ont leur raison d’être.

    Le risque pour certains peut être de développer une certaine rigidité : avoir besoin de sa pratique, de telle ou telle manière, d’être dépendant d’un cadre et de repères.

    La pause est salutaire pour retrouver le plaisir du débutant, comme vous le laissez entendre.

    Cette manière de faire convient à tous ces qui sont assidus… mais risque d’être une pente glissante pour ceux qui ont de la peine à installer leur pratique.

    2. Pratique « mécanique »:

    Détecter la pratique mécanique est déjà un bon point pour s’en sortir ! Personnellement, c’est mon point de départ pour développer cet « autre chose » qui fait de ma pratique un vécu plus profond. A chacun de trouver ses « trucs ». Je propose les miens :

    - La respiration « pranique », c.-à-d.: respirer l’énergie subtile, la conscience immanente…au lieu d’effectuer la simple respiration mécanique des échanges gazeux
    - Allonger ce même souffle à l’infini, de manière extrêmement subtile
    - Varier les pratiques : mettre en place des séquences, souvent répétées pendant quelques temps ; puis en changer
    - Pratiquer un yoga intuitif, lorsque rien d’autre ne fonctionne. Laisser le corps et le souffle vous guider. Écouter prana et le laisser mener la danse. Cela peut ressembler à du yoga, asana, pranayama, méditation, mudras… ou pas. Ne pas intellectualiser. Être dans une attitude méditative pendant cette pratique.
    - Et si rien de tout cela ne vous réussit… alors pourquoi pas se recoucher une fois ou l’autre ! Cela a sa place aussi :-)
    - Pratiquer de temps à autres (ou régulièrement) le yoga en cours collectif
    - Participer à des stages ou à des retraites de yoga, occasionnellement

    Bien cordialement
    … et bon yoga
    Michèle

  60. Lorena le 29 sept 2012 à 9:36

    C’est par hasard que je suis tombée sur votre blog.

    J’ai été agréablement surprise!! Votre blog est très bien fait et les positions sont bien détaillées. Dont les photos sont un précieux atouts!

    Votre blog m’a donné a confirmé mon envie de me remettre au yoga.

  61. Adèle le 19 nov 2012 à 4:52

    Bonjour Michèle, je consulte très régulièrement votre blog dans les différentes catégories et vous remercie pour toutes ces informations que vous nous offrez. Les postures y sont bien expliquées, c’est clair… Je suis des cours collectifs depuis plus de 3 ans. Parallèlement, j’essaye de pratiquer les 5 tibétains chaque matin.Je souhaite approfondir mes connaissances dans le yoga mais je ne sais pas par « quel bout » m’y prendre…Pourriez-vous, s’il vous plaît, me conseiller des livres ou existe-il un « chemin » d’apprentissage sans passer par une formation ? Je vous remercie pour votre générosité. Adèle

  62. Michele le 22 nov 2012 à 12:19

    Bonsoir Adèle,
    La pratique est le meilleur des chemins :) Vous pouvez aussi compléter vos cours avec des stages, journées, week-ends, de pratique et de « théorie » du yoga.
    Ensuite, il y a les lectures. J’aimerais bien préparer une petite bibliographie pour les gens qui sont comme vous… mais je ne l’ai pas encore fait.
    L’idéal est de trouver une porte d’entrée. Je vous en propose une: je trouve que les 150-160 premières pages du livre de Clara Truchot « Hatha Yoga, science de santé physique et mentale » sont excellentes. Il y est question de philosophie, d’énergétique, d’anatomie. Et tout cela est expliqué très simplement, en vue du yoga. Le reste du livre présente de nombreuses pratiques du yoga sous forme de fiches. Le livre est très bien fait…
    Je vous souhaite bon yoga!

  63. Adèle le 22 nov 2012 à 10:59

    Merci beaucoup Michèle pour votre réponse et le conseil du livre !Il m’arrive aussi de faire des week-ends pour compléter le cours hebdomadaire. Merci d’avance pour une éventuelle bibliographie,
    je suis sûre que ça intéresserait beaucoup d’entre nous…
    votre blog est déjà tellement riche !
    Bonne journée ! à bientôt !Adèle.

  64. christelle Donaghy le 19 juin 2013 à 8:19

    Merveilleuse page, j’aime le cote radical de changement de vie.
    Merci.

    Bonne journee,

    Christelle

Trackback URI | Commentaires RSS

Laisser une réponse