C’est une question que l’on me pose souvent: quels sont les effets des Asana sur les Dosha?

Asana et Dosha

Or il n’y a pas de réponse absolue à cette question. Serge Aubry l’expliquait bien en disant que ce qui compte, c’est l’intention que l’on met dans la pratique de la posture… L’intention peut modifier grandement les effets d’une posture. Je dirais que l’intention peut influer jusqu’à 70% sur les effets. Ceci explique aussi pourquoi tous les livres traitant ce sujet ne sont pas unanimes, quoique globalement, l’on s’y retrouve.

Série des 12 postures

Pour traiter ce sujet, j’ai choisi l’exemple de la série des 12 postures de Swami Vishnu-devananda, une série que j’affectionne toujours. Je la pratique quasiment tous les jours, en la modulant dans ses multiples variations. J’ai beau avoir suivi d’autres écoles de yoga depuis mes débuts chez Sivananda, cette série demeure un bel exemple de ce que l’on appelle les « séries de Rishikesh ». Elle est très complète et efficace.

Il est possible de lire à ce propos un article que j’ai publié ici, expliquant cette série sur le plan de ses effets subtils. Ceci dit, c’est une série qui requiert une bonne condition physique.

Une série de yoga équilibrée, comme celle-ci, voit les effets des postures se compenser les unes les autres. Le résultat est une séance tridoshique, qui rééquilibre les trois Dosha. Mais en cas de gros déséquilibre, il est possible d’adapter la série de multiples façons. Cependant, en dire plus ici reviendrait à donner bien trop d’explications et sortirait du contexte général.

Effets de la série sur les Dosha

Sirsasana

Sirsasana - asana ou posture sur la tête

Sirsasana, le Roi des Asana, la posture sur la tête, peut être pratiquée en début ou en fin de la série. C’est une posture qui influe grandement sur Vata et Kapha, qu’elle apaise. Elle est déconseillée en cas de déséquilibre Pitta. Toutes les postures inversées sont favorables pour apaiser le Dosha Kapha.

Sarvangasana

Sarvangasana - asana ou posture de tout le corps - posture sur les épaules

Sarvangasana, la posture sur les épaules, apaise les 3 Dosha, mais tout particulièrement le Dosha Vata, qui a besoin de se rassembler et de s’intérioriser. Une personne de ce tempérament, et n’ayant pas de contre-indications,  devrait la pratiquer tous les jours, si possible.

Halasana

Halasana - asana ou posture de la Charrue

Mêmes effets globaux pour Halasana, la Charrue, bien que les effets spécifiques sur Kapha soient un peu moins marqués. Cependant, cette posture est intéressante en cas de  toux grasse. Elle permet d’éliminer le mucus en excès, une problématique « toute Kapha ».

Matsyasana

Matsyasana - asana ou posture du Poisson

Matsyasana, le Poisson est une posture stimulante et réchauffante. Elle diminue logiquement le Dosha Kapha et augmente légèrement les deux autres.

Pascimottanasana

Pascimottanasana - asana ou posture de l'étirement de l'Ouest (arrière du corps) ou posture de la Pince

Pascimottanasana, la posture de la Pince, ou plus exactement « l’étirement de l’arrière du corps », devrait être pratiquée très régulièrement si l’on souhaite apaiser les Dosha Vata et Pitta, tant elle est excellente. Les flexions avant augmentent généralement Kapha.

Bhujangasana

Bhujangasana - asana ou posture du Cobra

Bhujangasana, le Cobra, fait partie des flexions arrière et travaille tout particulièrement l’extension de la partie supérieure du tronc. Les extensions diminuent le Dosha Kapha et permettent donc de contrôler ses excès. Si Pitta est en excès, il est possible de monter sur une expiration et de garder Bhujangasana 3 respirations, ceci l’aggravera moins.

Salabhasana

Salabhasana - asana ou posture de la Sauterelle

Salabhasana, la Sauterelle, travaille l’extension de la partie inférieure du tronc. Comme toutes les extensions, Salabhasana diminue Kapha. L’effet sur Pitta et Vata varie selon la manière de pratiquer et la durée de tenue de la posture.
Par exemple pour Pitta: tenue brièvement, Salabhasana ramène Pitta en son siège et stimule en douceur Agni. Pitta s’en trouve donc rééquilibré. Mais, maintenue trop longtemps, elle augmente trop la température du corps et Pitta augmente.

Dhanurasana

Dhanurasana - asana ou posture de l'Arc

Dhanurasana, la posture de l’Arc, travaille l’extension de tout le tronc. Comme toutes les extensions, cette posture diminue Kapha. Les extensions stimulent Vyana Vayu, le Vayu de la circulation (voir article sur les 5 Vayus). Une trop forte stimulation de Vyana Vayu disperse l’énergie physique et psychique de Vata. Donc, Dhanurasana, pratiqué trop longtemps, disperse l’énergie de Vata.  Mais, même si cela est vrai, Dhanurasana, pris brièvement, pourra être favorable à Vata et permettra de diffuser Prana dans le corps et d’éviter les blocages et les tensions que Vata peut développer, de par son fonctionnement (tendance à l’assèchement et à se « scléroser »).

Mayurasana

Mayurasana - asana ou posture du Paon

Dans les centres Sivananda, on propose maintenant Kakasana, le Corbeau, plus facile à exécuter que Mayurasana. Mais à la base, Mayurasana, le Paon était proposé. C’est une posture stimulante, qui développe la force et Agni. Elle est exigeante et amène le corps à dégager beaucoup de chaleur. C’est une posture qui exacerbe Pitta et Vata. Mais elle apporte stimulation et chaleur à Kapha, ce qui permet de diminuer ses excès et sa tendance à l’inertie.

Matsyendrasana

Ardha Matsyendrasana - asana ou posture de la torsion assise

Matsyendrasana, la demi-posture du sage Matsyendra, ou torsion vertébrale assise, est une posture tridoshique. Les Dosha se replacent dans leur siège (le bas du corps pour Vata, la région entre le nombril et le cœur pour Pitta, la partie haute du corps pour Kapha). Elle apaise le système nerveux et stimule en douceur Agni, ainsi que le bon fonctionnement du foie et de la rate; elle favorise aussi l’élimination. La concentration dans cette posture devient chose naturelle; privilégier la concentration en Ajna Chakra (point entre les sourcils).

Utthita Uttanasana
Utthita Uttanasana - asana ou posture de l'étirement intense debout ou Pince debout

Utthita Uttanasana, l’étirement intense debout, ou Pince debout est aussi une posture tridoshique. Elle peut aisément remplacer la posture sur la tête, si l’on ne la pratique pas. Elle pourra même être préférée à la posture sur la tête en cas de déséquilibre Pitta (excès).

Utthita Trikonasana

Utthita Trikonasana - asana ou posture du Triangle étiré

Utthita Trikonasana, la posture du Triangle, est une posture tridoshique, mais pratiquée trop longtemps, elle a tendance à augmenter Vata et Pitta. Personnellement, je préfère pratiquer d’abord Trikonasana (Triangle), puis Uttanasana (Pince debout), car j’apprécie le retour à une posture symétrique en fin de séance.

Cet exposé est un peu rapide. Mais j’espère qu’il aura rencontré l’intérêt des personnes qui s’intéressent, de près ou de loin, à l’Ayurveda.

Namaste