Ce texte de Swami Sivananda fait plusieurs références à la loi du karma (loi de cause à effet) qui est facilement compréhensible en Occident. Il fait aussi référence à la réincarnation, concept purement indien. Que vous adhériez ou non à ce concept (laissez-le de côté pour vous intéresser au fond), ce texte est précieux, tant il touche à notre action intime et quotidienne: notre pensée.

Main dans le sable: la pensée trace le mental, le mental influence nos actions. La pensée créée notre destin!

« Si le mental reste continuellement fixé sur une pensée, il s’y forme comme un sillon dans lequel cette puissance de pensée se meut automatiquement et une telle habitude de pensée survit à la mort. Comme faisant partie de l’égo, cette habitude est transférée dans la prochaine vie sur terre comme une tendance et une capacité de pensée.

On doit se souvenir que chaque pensée a sa propre image mentale. L’essence même de ces différentes images mentales formées durant une vie physique spécifique est élaborée sur le plan mental. Ceci constitue la base de la vie physique prochaine.

Aussi bien qu’un nouveau corps physique est formé à chaque naissance, un nouveau mental et un nouveau Buddhi [intellect supérieur] se forment à chaque naissance.

Il n’est pas facile d’expliquer les activités détaillées de la pensée et du destin. Chaque karma produit un double effet, l’un sur l’esprit individuel et l’autre sur le monde. L’homme fait les circonstances de sa vie future par l’effet de ses actions sur autrui.

Toute action a un passé qui conduit vers elle, toute action a un avenir qui découle d’elle. Une action implique un désir qui l’a inspirée et une pensée qui l’a formée.

Chaque pensée est un lien dans une chaîne sans fin de causes et d’effets, chaque effet devenant une cause et chaque cause ayant été un effet. Chaque lien dans cette chaîne éternelle est soudé par trois composants – le désir, la pensée et l’action. Le désir stimule la pensée, la pensée prend corps dans l’action. L’action constitue la toile du destin. »

Main dans le sable: la pensée trace le mental, le mental influence nos actions. La pensée créée notre destin!

« Le désir avide de posséder le bien d’autrui bien que non matérialisé par une action cupide dans le présent, fait qu’on devient un voleur dans une prochaine vie, tandis que la haine et la vengeance secrètement nourries sont les graines desquelles sera issu un assassin. Par contre, le résultat des actes désintéressés et miséricordieux d’un philanthrope ou d’un saint, et de même toute pensée de compassion, contribuent à créer une nature tendre et compatissante, amie de toutes les créatures.

[…] Ne vous abandonnez pas au fatalisme. Cela engendrerait en vous inertie et paresse. Reconnaissez les Grandes Forces de la Pensée. Faites des efforts. Par des pensées correctes faites-vous une grande destinée.

Prarabdha [le karma à consumer dans cette vie] est Purushartha [le karma résultant d’actions passées] de la vie antérieure.

Vous semez une action et vous recueillez une habitude.
De cette habitude résulte un caractère.
Vous semez un caractère et vous recueillez une destinée.

L’homme est le maître de sa propre destinée. Vous faites vous-même, par la force de votre pensée, votre destinée. Vous pouvez aussi la défaire si vous le désirez. Toutes les faculté, les énergies et les forces sont latentes en vous-même. Déployez-les et devenez libre et grand. »

Source: Extrait de « La Puissance de la Pensée » de Swami Sivananda.