Certains d’entre vous ont certainement déjà lu: Le Pouvoir du moment présent : Guide d’éveil spirituel
d’Eckhart Tolle. Suite au commentaire de Jean-Louis, j’ai eu envie de remettre sur le blog l’article que voici:

J’ai trouvé sur Internet des versions audio de plusieurs de ses livres ainsi que d’autres livres spirituels. C’est bien agréable à écouter, pour changer de la lecture!

Il y a quelques jours j’écoutais le chapitre 6, intitulé « Le corps subtil ». Les ponts avec la pratique du yoga sont tellement évidents que je vous propose d’écouter le lien disponible plus bas.

Je vous en fais un petit résumé:

Eckhart Tolle explique dans ce chapitre que le corps physique nous éloigne de notre véritable nature – par notre identification à lui – mais qu’il est pourtant indispensable de passer par lui pour réaliser notre véritable nature, qu’il appelle l’ « Être ».

L’Être se recherche à l’intérieur, nul par ailleurs…

Le corps subtil est la charnière entre le corps de chair auquel nous sommes identifiés et notre essence ou véritable nature.

Eckhart Tolle recommande une grande présence au corps, une écoute totale, dans le ressenti. Ce type d’écoute permet de capter le corps subtil et de s’y relier. Habiter le corps, c’est ressentir la vie qui est en lui et quelque chose au-delà… Être totalement présent à soi, dans l’instant présent, sans rechercher le sensationnel, c’est RESSENTIR tout simplement. Alors le corps s’anime et la connexion se fait.

Cette présence au corps – aux corps – est le début d’un voyage dit Eckhart Tolle, vers une vie plus intense, une compréhension plus vaste qui comporte une dimension sacrée.

Il propose quelques exercices comme:

Fermer les yeux, ressentir le corps de l’intérieur, se sentir « vivant », ressentir l’énergie vitale (prana) qui diffuse dans chaque cellule.

[C’est une technique que tout pratiquant du yoga expérimente, notamment pendant la relaxation.] Eckhart Tolle propose d’en faire une expérience quasi permanente… En fait, rien ne nous en empêche. Il est possible de vaquer à ses occupations tout en étant capable de prendre ce recul. Être dans la conscience du corps subtil tient du ressenti et non de la pensée. Cela veut dire que le mental est au repos mais que notre conscience supérieure est pleinement présente, bien plus que lorsque nous sommes embués par les incessantes pensées qui se pressent à nous. Cette totale présence fait que nous sommes tout à fait capable de revenir sur le mode « pensée », dès que cela est nécessaire.

Baigner dans la conscience subtile est favorable à la santé; l’écoute d’autrui est bien plus profonde; notre capacité de réaction et notre créativité s’en trouvent améliorées. Tout simplement parce que nous puisons à une source supérieure, qui n’est pas limitée par le mental…

De même, le fait d’être connecté à des vibrations de haute qualité attire à nous d’autres vibrations élevées. La négativité ne vient pas à nous. Même si les pensées et les peurs ne disparaissent totalement, elles deviennent de moins en moins envahissantes.

Je vous invite à écouter le texte intégral de l’auteur de ces pensées, qui sera meilleur que mon petit résumé:

Le Pouvoir du Moment Présent – Eckhart Tolle
CHAPITRE 6 (résumé) AUDIO

Namasté

Écouter tous les autres chapitres audio du livre d’Eckhart Tolle et les autres ouvrages disponibles:
http://www.nous-les-dieux.org/LIVRES_AUDIOS