Depuis une dizaine de jours nous sommes installés pour de bon en terre bretonne. En ce dernier jour de l’année, naturellement le regard se porte vers le temps qui s’est écoulé et tout ce qui s’est passé.

Arrivée en Bretagne pour un nouveau départ

Il y a une année et quelques mois, je n’aurais pas pensé la grande aventure si proche! Tous les jours, je partais travailler, cadrée par une activité professionnelle prenante, intéressante quoique qu’envahissante, jusqu’aux soirées et aux weekends. Heureusement, ma semaine était ponctuée de 2 à 3 cours de yoga que je donnais à des gens motivés et que j’ai énormément appréciés.

Dans le passé, j’avais déjà eu la chance de vivre ma passion du yoga dans les centres de yoga Sivananda, où j’ai vécu en tant qu’interne pendant trois années et demie. Expérience d’immersion totale dans le yoga, la sadhana et dans une certaine mesure, la culture indienne.

Ensuite, après ma rencontre avec Marc, nous nous sommes frayés un chemin dans la ville et ses activités. Tous deux, nous avons travaillé de façon intensive en entreprise. Tant est si bien que le temps nous manquait. Parfois, nous ne nous voyions pas pendant deux ou trois jours. Alors, nous avons décidé de nous reconvertir. Pas évident quand on a la quarantaine. Au lieu de partir en vacances, nous nous sommes formés les soirs et le weekend.

Pour ma part, je trouvais mon diplôme Sivananda insuffisant pour enseigner professionnellement le yoga. Les formations ad hoc débutaient tous les quatre ans et j’ai tenté à trois reprises de me former: la première fois, j’ai dû renoncer devant le manque de ressources financières et le programme chargé de la formation; la deuxième, j’ai arrêté après 4 mois pour préserver ma santé (surcharge et fatigue); la troisième, j’ai fait presque 3 ans, puis, j’ai choisi de continuer en tant que candidate libre pendant un an et demi (pour les mêmes raisons) … mais c’était la bonne! Après 17 ans d’enseignement, j’ai un diplôme européen en poche!

Marc a réalisé diverses formations, dans l’ordre: informatique, aide-soignant, massage classique et réflexologie. Ce bagage est venu compléter d’autres formations antérieures dans le domaine de la santé.

La phase de formation a été peut-être la plus difficile. Nous vivions chacun notre vie en parallèle et avions parfois l’impression que l’effort donné pour l’avenir risquait de nous perdre dans le présent. Heureusement, ce cap a été franchi avec succès, depuis novembre pour ma part …

En mai, j’ai arrêté mon travail. Marc avait arrêté le sien depuis un certain temps déjà. Ensemble, nous avons préparé notre installation en Bretagne, qui s’est faite en deux étapes, avec d’abord quelques mois en Haute-Savoie. J’ai préparé mes examens finaux, Marc a rénové le chalet que nous habitions, nous avons fait plusieurs trajets entre ces deux régions.

Aujourd’hui, nous atterrissons. Nos journées sont partagées entre:

  • Vider les cartons, nettoyer, ranger
  • Réaliser les démarches administratives
  • et organiser les futurs travaux, plus importants que prévus, mais que nous allons réduire au strict minimum pour l’instant.

Car, désormais, nous allons concrétiser nos futures activités professionnelles. Ce projet nous aura appris à quel point, on ne peut pas toujours tout maîtriser, et que la vie se charge de nous offrir son lot de contretemps et de surprises. A l’heure qu’il est, nous pensions êtres déjà pleinement opérationnels. Eh bien pas du tout!

Cependant, rien de grave. Nous pouvons tenir encore les quelques mois qui seront nécessaires pour tout mettre en place.

Michèle va tout d’abord se concentrer:

  • sur la création d’une association pour pouvoir enseigner,
  • et sur la création informatique de la boutique internet (le « contenant »).

Marc va :

  • régler les problèmes logistiques inhérents à notre habitation
  • participer aux travaux qui seront nécessaires.

Si tout va bien, pour le printemps, nous aurons une jolie petite salle pour donner des cours. Pas bien grande (4 ou 5 personnes en yoga). Mais c’est ainsi que je préfère enseigner et je crois que les participants en tirent aussi meilleur profit.

Le lieu nous réjouit et heureusement, la motivation est de la partie!

Ce soir est jour de passage…

Alors, bon réveillon à tous!