Déjà l’automne, sur les arbres les feuilles se font rares car leurs parures multicolores jonchent de plus en plus le sol. Je me retrouve comme tout un chacun à me dire: « Mais comme le temps passe vite! ». Ce printemps était signe de changement de cap pour Marc et moi. Et voilà bientôt six mois que j’ai arrêté de travailler.

Le chalet en cours de rénovation
Le chalet en cours de rénovation, Marc et Jacques, le voisin

L’ex-responsable de projets qui rôde parfois encore en moi me dit: « Mais qu’avez-vous fait de ces six mois? Vous n’êtes même pas encore installés en Bretagne! Vous n’avez toujours pas d’activité lucrative… »

Et là , je dis à cet ex-moi que dans ce projet là, le nôtre, ses considérations terre à terre n’ont plus leur place. Nous avons effectivement changé de cap et nous avançons sur notre nouvelle route au rythme qui nous semble le plus sage. Car les surprises, comme les feuilles d’automne, jonchent notre route. Car à chaque fois que la fièvre de l’action s’empare de l’un d’entre nous, l’autre brandit l’étendard de l’esprit de ce projet, qui a pour symboles « ralentissement », « espace pour être », « silence et pratique ».

Bien sûr, nous restons très concrets et conscients de nos possibles. Nous mettons en place la concrétisation de nos aspirations puis nous remettons nos espoirs à plus haut. Advienne ce qu’il doit advenir.

C’est donc le coeur léger que nous avançons. Confiants et heureux de faire confiance, heureux de cet acte de foi.

Cet été, Marc a consacré deux mois à la rénovation complète de notre chalet en Haute-Savoie, que nous aurons quitté avant Noël. Il a réalisé l’ensemble des nombreuses démarches administratives qui étaient liées à notre « cas ».

Pour ma part, outre l’écriture du blog, j’ai dû consacrer plus de temps que je ne l’aurais pensé à la préparation de mon mémoire et à mes examens de Yoga, en vue d’une reconnaissance auprès des fédérations européennes de Yoga. Ces examens ont eu lieu samedi dernier. Je n’ai pas encore reçu les résultats mais suis pleinement confiante. Cette journée a été pour moi un moment heureux.

Ces jours-ci, nous vidons complètement le chalet, à l’exception des deux trois ustensiles et objets qui nous seront nécessaires pour les dernières semaines en Haute-Savoie, que nous vivrons sur le mode « camping ». Mercredi prochain, nous remplirons la 3e et dernière camionnette qui nous permettra de finaliser notre déménagement en terre bretonne, à quelques 1′000 kilomètres. Un aller-retour pour déposer l’ensemble là -bas.

Puis il nous restera à clore les démarches administratives et à dire au revoir à toutes nos connaissances, et pour moi, à ma famille. Il me faudra encore régler les derniers détails avec mes ex-collègues qui m’aident à construire le futur site www.yogamrita.com, à paraître d’ici quelques mois… Le départ de notre maison de bois sera sans retour.

Voilà donc les quelques nouvelles de ce projet qui nous tient à coeur …

Le chalet, rénovation terminée
Le chalet, après rénovation