Dans le numéro 207 (juillet 2019) du Journal du Yoga vous trouverez le second article de la série sur les Nava Rasa et une pratique du yoga. Il fait suite à l’article paru dans le numéro 206 (Nava Rasa) et à la première pratique de yoga à ce sujet sur le blog (l’Ancrage).

Shringara c’est l’amour humain entre deux êtres. L’amour invite naturellement à mettre en place une atmosphère agréable avec l’aimé… Ainsi, le couple construit son propre bonheur et son propre univers.

L’amour inspire à l’harmonie, à l’expression de la beauté, intérieure et extérieure. Il fait, en cela, écho à l’amour dévotionnel. Le mot Shringara signifie “amour”, mais souvent aussi « beauté », « esthétique ».

En ce sens, il est intéressant de comprendre que, si l’on a de la peine à ressentir le sentiment d’amour pour les autres, et à fortiori pour soi-même, il peut être intéressant de développer Sattva (la pureté) en observant, en tout temps, la propreté, le sens esthétique, pour son intérieur, sa chambre, son habillement, le corps. Mettre joliment la table pour sa famille, ses amis; décorer la maison pour une fête, ce sont des attentions… mais c’est aussi déjà faire un pas vers le sentiment d’amour et de respect pour soi-même et pour les autres…

Pour compléter l’article du Journal du yoga, j’aimerais rajouter que, dans son livre, The Yoga of the Nine Emotions*, Peter Marchand explique que l’Amour, avec un grand A, sous-tend l’Univers et l’Existence. Il est exprimé par le couple Shakti et Shiva de la tradition tantrique, les énergies masculine et féminine, qui étaient une, et qui jouent pour s’unir à nouveau.

Il termine en disant que (je reformule), dans les médias, Shringara est bien moins populaire que ses Rasa «ennemis »: la Tristesse, la Colère, la Peur et le Dégoût… Alors que tout le monde aurait la capacité à vivre, sans trop d’effort, dans la beauté et dans l’amour, la plupart des gens semblent manquer des deux…

Pistes pour explorer harmonie et ouverture du cœur en yoga

Postures d’ancrage: Pour commencer, développer l’ancrage, se relier à la terre et se renforcer, en construisant des soubassements solides sur tous les plans: corps, énergie, santé, mental, spirituel, …
Tenue prolongée des postures; postures d’assise et ouverture des hanches; postures debout; flexions avant; postures d’équilibre; Adho Mukha Svanansana (Chien tête en bas); voir aussi la pratique sur l’Ancrage.

Postures d’équilibre: idéales pour entrer dans le moment présent, trouver harmonisation, unification et centrage.
Vrksasana (l’Arbre); Natarajasana (Seigneur de la danse), Garudasana (Aigle); équilibres sur le coccyx.

Postures d’ouverture (extensions): Installer le souffle dans ces postures, ainsi qu’une attitude intérieure calme et détendue. Poser l’intention d’ouverture aussi sur le plan du cœur psychique.
Ustrasana (Chameau); Urdhva Dhanurasana  (Roue); Matsyasana (Poisson); Urdva Mukha Svanasana (Chien tête en haut); Bhujangasana (Cobra); Ardha Bhujangasana (Sphinx); Gomukhasana (tête de vache); Utthita Mandukasana (étirement de la grenouille); Dhanurasana (Arc).

Asana - Postures d'extensions - Anahata Chakra - Coeur

Sukha: Sukha signifie « aisé, facile, heureux ». Installer détente et contentement pendant la pratique. Développer une extrême présence et une profonde bienveillance pour le corps, sa structure, le souffle, l’être dans toutes ses dimensions.
Repérer les éventuelles contractures, y diriger une présence bienveillante. Avec cette « intention amicale », dissoudre progressivement, patiemment, toute tension inutile, physique ou psychique. Entrer profondément et lentement dans la posture, comme on entrerait dans un temple. Ainsi s’ouvre l’espace intérieur, un espace qui devient «heureux».

Respiration yogique complète: lente, profonde et détendue (sans forcer).
Accompagner avec douceur l’expansion/contraction du souffle; conscientiser les échanges intérieur/extérieur; éventuellement ajouter des visualisations qui vont dans ce sens. Le souffle peut devenir comme une prière, si vous le souhaitez, en répétant, par exemple, un Mantra sur chaque geste respiratoire.

Hasta Mudra : quelques Mudra pour l’ouverture du cœur: Padma Mudra (qu’on peut alterner sur le souffle avec Kapota Mudra); Anahata Chakra Mudra, Kailash Mudra; Abhaya Hridaya Mudra (cœur sans peur), Vajrapradama Mudra (grande confiance ou foi). Ces Hasta Mudra peuvent devenir des supports de concentration ou de méditation.

Hasta Mudra pour le cœur, Anahata Chakra

Chant de Bija et Mantra doux: l’essentiel est de chanter avec le cœur… Tout chant sacré peut convenir.

Shrim
Om Shrim
Om Yam Namah
Om Som Somaya Namah

Yoga Marga: Les autres voies du yoga ouvrant l’espace du cœur sont traditionnellement: le Bhakti Yoga ou Yoga de la dévotion, de l’Amour; ainsi que le Karma Yoga, le Yoga l’action désintéressée et du service à autrui.

mandala bleu

Pratique de yoga pour l’ouverture du cœur

Enfin, voici la version « augmentée » de la pratique de yoga du Journal du Yoga n°106. C’est une pratique de niveau intermédiaire, pour personnes en bonne condition physique.

Séance de yoga Yogamrita pour l'Ancrage

« Shringara – Ouverture du coeur » (pdf)

Voir aussi l’article paru dans le Journal du Yoga n° 207 le 5 juillet 2019. Abonnez-vous sur www.lejournalduyoga.com

Bon yoga, Om
Michèle

* The Yoga of the Nine Emotions, Peter Marchand, Destiny Books. Ce livre a été écrit sur la base d’enregistrement des conférences de Harish Johari, professeur, auteur, artiste, reconnu en matière de Yoga, Tantra et Ayurveda.