Le texte qui suit, sur Prana (l’énergie vitale et le souffle), exprime le profond émerveillement face à la Nature et ses éléments, propre aux Vedas…

XLIV
Le souffle (Atharva Veda, XI. 4)

Hommage au Souffle
qui régit l’univers entier!
Hommage au Souffle
qui devint le Seigneur du monde!
Hommage au Roi
en qui ce monde a son assise!

[…]

Lorsque le Souffle a fait pleuvoir
pour féconder les plantes
arrosant la vaste terre,
les troupeaux mugissent de joie:
« Nous aurons à manger,
disent-ils, en abondance! »

Et les plantes, mouillées de pluie,
s’entretiennent avec le Souffle:
« Tu as étiré notre durée de vie!
tu  nous as parfumées!
nous garderons ton odeur!
hommage à toi! »

[…]

Je te salue, Souffle,
quand tu suscite l’expir;
Je te salue, Souffle
au moment de l’inspir.
Que tu viennes, ou t’éloignes,
je te salue de tout mon être!

Ce corps qui m’est si cher,
il est à toi, Souffle de vie!

Mandala de la Sagesse

Et je dois dire que l’étude de notre propre corps, renouvelle aussi un réel émerveillement, à chaque fois…

Namaste, et joyeuses fêtes à tous!

Que sérénité et bienveillance soient en tous, car c'est la paix dans les cœurs qui produit la paix dans le monde. Cette paix des cœurs est aussi la source de la santé des âmes et des corps.

Om Shanti
et Amitiés,
Michèle

PS: Merci à Véronique, qui m’a rappelé ce texte de l’Atharva Veda que j’aime tout particulièrement.

Mandala de la Sagesse

Sources

Traduction de l’Atharva Veda: « Les Maîtres des Upanishads (inédit): La sagesse qui libère », Ysé Tardan-Masquelier
Photo du pissenlit: By Louise Docker from sydney, Australia (Fly away with me) [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons