Voici une petite recette toute simple, qui convient particulièrement aux personnes Vata ou ayant des problèmes de digestion de type Vata (tels que ballonnements et gaz). Ceci dit, nous avons remarqué que cette recette plaît à tous.

Chaunk - Ghee rouge pour les problèmes de digestion Vata (gaz intestinaux, ballonnements)

Pour en ressentir les effets positifs, consommer ce petit mélange au moins une fois par jour pour assaisonner son repas: sur les légumes, les céréales ou les légumineuses, par exemple.

Qu’est-ce que le Chaunk (Chonk)?

Le Chaunk (mot hindi) est une technique de cuisson d’épices utilisée en Inde, au Bangladesh et au Pakistan. Les épices entières (et parfois d’autres ingrédients, comme du gingembre râpé, du sucre) sont brièvement frits dans du ghee ou de l’huile pour libérer les huiles essentielles des cellules et ainsi améliorer leurs saveurs, avant d’être rajoutées à un plat.

Le Chaunk peut être préparé en début de cuisson, avant d’ajouter les autres ingrédients pour un curry ou un plat similaire, ou il peut être ajouté au plat en fin de cuisson, juste avant de servir (comme pour le dal ou le sambar). (Définition d’après Wikipedia anglais).

Le Chaunk a d’autre « petits noms » (tels que Vagar), vu que l’Inde compte… 22 langues officielles!

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 2 cs de ghee frais
  • 2 à 3 pincées d’asafoetida (hing)
  • 1/2 cc de piment d’Espelette rase ou selon goût (c’est joli et pas trop fort, mais normalement, dans la vraie recette, c’est de piment rouge… donc on devrait en mettre nettement moins! … un pincée ou deux, selon goût)
  • quelques graines de cumin, grillé au préalable à sec, dans une poêle
  • Sel, selon goût

Préparation

Faire fondre le ghee dans une poêle chauffée. Ajouter l’asafoetida, le piment, le cumin et le sel, chauffer un peu et servir de suite, en ajoutant sur un plat cuisiné (dal, kichari, légumes, céréales ou légumineuses, par exemple).

Marc et moi apprécions particulièrement cette petite préparation, que nous avons surnommée le « ghee rouge », vu sa belle couleur, grâce à notre légère interprétation au piment d’Espelette.

Du coup, chaque fois que je prépare du ghee, j’enchaîne sur la préparation de petits pots de « ghee rouge ».

Si vous préparez des petits pots: il faudra mettre un minuteur pour contrôler le ghee au fur et à mesure qu’il se fige, car les ingrédients ont tendance à tomber au fond (on le voit sur la photo du ghee liquide). Donc, quand le ghee commence à figer, bien mélanger le contenu, de sorte à ce qu’il soit homogène lorsqu’il aura totalement figé.

Chaunk - Ghee rouge pour les problèmes de digestion Vata (gaz intestinaux, ballonnements)

PS: Merci au Dr Garima pour la recette qui nous convient très bien à tous les deux. Ça fait du bien… mais c’est aussi délicieux. Moi qui avais de la peine à consommer de l’asafoetida, me voici réconciliée avec la chose.
Elle recommande de préparer cette préparation en toutes petites quantités,  lors de chaque repas. Elle ne m’a pas donné d’explications, quant au pourquoi. Je me suis dit que c’est probablement pour le principe de fraîcheur de mélange. Il m’arrive de faire la préparation au dernier moment, pour l’ajouter à un plat; … mais honnêtement, préparé en petits pots, même si ce n’est pas très « orthodoxe », c’est tellement pratique. Et c’est joli, n’est-ce pas? ;)