Panorama d'une place à Trégastel (Côtes d'Armor)

La Pleine Conscience est la totale présence à l’instant et à ce qui est… et non à ce que le mental voudrait qui soit.

Le Mental (pensé) voile la Conscience.

C’est être tellement présent (il y a un état de concentration qui s’installe dans cette présence) que le mental se fond dans cette expérience et qu’il disparaît devant l’intensité de l’expérience…

La présence totale à ce qui est donne infiniment plus de puissance au vécu:

Une enfant de 2 ans joue détendu et totalement investi dans son jeu du « memory »… et il se révèle bien meilleur pour réunir les couples d’images identiques que les adultes qui jouent avec lui, encombrés de mille pensées et autres émotions!

La nature inspire à de tels moments:  le  vécu et les ressentis d’une promenade inspirante en bord de mer ou en montagne (brise sur la peau, odeurs, couleurs, sons) sont inoubliables, même après des années… tout comme les beautés d’un parc qui expriment le printemps.

Printemps dans un parc de Lannion

La démarche de « voir (sentir) ce qui est », sans rien vouloir changer… simplement voir ce qui est, c’est être totalement présent, à la fois impliqué et non impliqué, dans cette expérience:

Le mot « implication » décrit celle des sens et des facultés, qui sont engagés dans toute leur acuité.

La « non implication » signifie qu’il n’y a pas d’engagement émotionnel dans la pleine conscience. En effet, l’expérience est si profonde, si intense… qu’il n’y a pas de place pour l’EGO. Ainsi, celui qui vit et voit, le fait « sans filtre » de « je ». Celui qui voit tout, tel quel, n’est plus dans l’égo. Il EST. Il est détaché, libre, détendu et aimant.

Et cette implication totale confère à l’instant une dimension sublime… différente de ce que l’on nomme l’ « état de conscience habituel »…

Flèche de l'église du Mont Saint Michel

Le vécu du présent devient Aimance et Totale Acceptation de ce qu’offre la Vie.

Voici pour terminer ce court partage deux courtes citations de Fabrice Midal (dans « La Pratique de la Méditation ») :

« La vraie paix est d’être ouvert à tout ce qui survient. »

A propos de la méditation, c’est être: « en rapport avec nous-mêmes et non préoccupés par nous-mêmes ».

Enfin, Thich Nhat Hanh écrit:

« La pleine conscience est essentielle si l’on veut se transformer soi-même et créer une famille et une société plus heureuses. C’est le miracle qui nous permet de vivre chaque instant en étant pleinement vivant. Le fruit le plus profond de la pratique de la méditation, c’est de prendre conscience que la paix et la joie sont accessibles, en nous et autour de nous, ici et maintenant. C’est quelque chose que nous pouvons goûter et offrir à tous ceux que nous rencontrons et aimons. »

Ombre de Marc et du genêt au soleil couchant

Mandala de la Sagesse

Ce deuxième semestre va être très chargé de mon côté. Ainsi, le blog est presque en mode « pause ». Je publierai ici un petit mot de temps à autre. Mais je ne pourrai guère faire plus cette année.

Cela dit, j’ai plusieurs idées de partages pour la suite:

    • Il y a mes recherches personnelles via la pratique du yoga et de la méditation,
    • Il y a aussi l’Ayurveda que j’approfondis par différents biais, et ses applications liées au yoga,
    • Et ce fameux voyage en Inde que je projette depuis des années. Il devrait  enfin pouvoir se concrétiser et me permettre d’approfondir l’Ayurveda ainsi qu’un moment de pratique personnelle là-bas en 2014, voire début 2015.
    • En 2014, je vais ponctuellement réduire le nombre de stages de yoga proposés (j’avais tenté l’expérience en 2012… mais finalement l’année avait été chargée). C’est une « pause » qui s’avère nécessaire sur mon parcours. Ce sera aussi l’occasion de valider une formation en Ayurveda… il est vrai que même si je l’étudie depuis 2006, je n’avais encore aucune reconnaissance professionnelle sur ce plan. Ce sera bientôt chose faite.

Je vous souhaite encore un bel été à tous et bon yoga!

Namaste
Michèle