Pour faire suite au premier article sur le Bhakti Yoga, ou « yoga de la dévotion », nous allons passer en revue les 9 modalités de la Bhakti. Voici aujourd’hui les trois premières: Shravana ou Satsang (écoute des discours spirituels et chants dévotionnels), Kirtan (chanter ou parler de Dieu) et Smarana (se souvenir de Dieu).

Vishnu

Idéalement, le sentiment dévotionnel, dont la foi et le sentiment d’amour universel, devraient être entretenus d’instant en instant, nourris par une profonde prise de conscience.

Mais cette conscience  et l’accueil à ce qui EST, la présence à ce qui nous dépasse, sont des moments malheureusement rares et exceptionnels, souvent dépendants d’évènements favorables ou défavorables.

Comme ce sentiment d’amour universel et pacifié est humainement difficile, des moyens, ou modalités, sont là pour qui souhaite développer les qualités de la Bhakti.

Sravana

«Sravana» correspond à l’écoute des récits épiques du Seigneur. La tradition indienne est, par essence, orale. Ainsi, Svravana correspond aux Puranas, les histoires des divinités principales, telles que le Shiva Purana (pour Shiva), le Srimad Bhagavatam (Vishnu) ou le Devi Mahatmya (Durga, la Mère Divine), etc. Ces récits sont souvent racontés/chantés par des Bhaktas (gens qui pratiquent la Bhakti) ou des sages. Ils s’adressent à un public, un groupe de personnes, qui accompagnent volontiers les refrains des chants, se joignant ainsi au conteur. Ce sont des moments très porteurs.

A quoi peut correspondre Sravana dans la vie d’aujourd’hui ?

De façon plus large, Sravana, ce sont les nourritures de l’âme, au travers de l’écoute :

  • les lectures : contes de sagesse, poèmes mystiques, sagesses d’orient et d’occident, biographies de sages ou de saints, etc.
  • les conférences inspirantes, des Satsangs (littéralement « compagnie ou rassemblement de sages ») ou à leur équivalent
  • les concerts de musique sacrée, ou mystique, ou toute expérience musicale unifiante, …
  • le vécu du quotidien, l’écoute des messages donnés par la vie, est aussi une belle manifestation de Sravana…

Kirtan

C’est le chant des gloires du Seigneur. Les chants yogiques ou religieux traditionnels  ont été composés au fil des siècles par des dévots, des mystiques, des yogis ou de simples anonymes.

Plusieurs chants (Kirtans et Bhajans) sont écrits en sanskrit, pour la sonorité et la puissance de cette langue considérée comme sacrée: en Inde, le sanskrit, c’est la « langue parfaite » ou « langue des dieux ». Aujourd’hui, on trouve aussi des chants (Bhajans) dans toutes les langues indiennes vivantes… et même en anglais.

Le fait de chanter rend heureux et ouvre le cœur. Ainsi, Kirtana, c’est l’action de chanter qui nourrit le cœur et l’âme. Chanter apporte la joie et entretient le sentiment d’être relié à ce qu’il y a de plus grand.

Toutes les traditions mystiques et religieuses ont développé le chant et la musique sacrés. Le Nada Yoga (le Yoga du Son) en est l’une des expressions.

Le chant est naturel chez l’homme, tout comme le rire. Le chant fait écho aux émotions humaines. Lorsqu’il est « sacré », il transmute les émotions, en invitant à élever l’âme sur le plan du sentiment. Pratiqué dans la régularité, le «chant d’élévation» déploie toute sa puissance d’ouverture et de libération.

Quelques notes, chantonnées avec cœur, lors d’une balade dans la nature peuvent se révéler plus profondes que le plus élaboré des Kirtans…

Smarana

Smarana, c’est le souvenir constant de la présence de Dieu.

L’une des manières de se souvenir de Lui, c’est la répétition de son nom (Japa).

Le mot sanskrit Japa dérive de la racine sanskrite jap-, qui signifie “murmurer à voix basse, répéter intérieurement”. Il s’agit de la répétition de sons, de mots, chargés d’une énergie positive et spirituelle, les noms de Dieux, des prières, etc., afin de garder contact avec une telle énergie.

La répétition de Mantras, qu’elle soit mentale, chuchotée, prononcée, ou chantée, est une manifestation de la puissance des sons et des mots. Le son est considéré comme l’une des manifestations les plus proches du Divin.

Les Mantras se réfèrent en général à une déité indienne, mais certains sont abstraits et universels, tels le « Om », « Soham » ou « Hamsa ».

En Yoga, l’on pratique volontiers les sons, tels que les Bijas, ces Mantras monosyllabiques, qui permettent d’expérimenter tout l’univers sonore. Les Bijas n’ont pas de signification propre. Mais ils sont porteurs d’une énergie forte, d’une vibration. Ils mettent le(s) corps en vibration. La matière étant elle-même vibration, elle est traversée par les sonorités et se trouve modifiée par elles… On dit que la musique guérit… Même les plantes se portent mieux à l’écoute de Mozart…

La répétition de mantras induit une énergie, une vibration et « Sramanam », le « Souvenir ».

La prière perpétuelle est une autre manière d’entretenir le souvenir permanent de Dieu.

Dans les « Récits d’un pèlerin russe » (auteur inconnu), le pèlerin donne un sens à sa vie grâce à la prière “intérieure et perpétuelle”. Sous conseil d’un religieux, il en vient à réciter douze mille fois par jour son oraison, « Seigneur Jésus, prends pitié de moi ». Au fil du livre, il approfondit la répétition de cette prière, et se transforme intérieurement. Cette pratique mystique et contemplative était semble-t-il répandue non seulement en Orient, mais aussi en Russie et en Grèce.

Lorsque l’on arrive à développer le souvenir permanent de quelqu’un, sa pensée devient spontanée. Pratiquer le souvenir du Divin fait naître spontanément l’amour divin.

Smarana change l’attitude mentale par la prise de conscience de l’omniprésence de l’Essence divine en tous et partout. Smarana, c’est se souvenir de l’Unité, de la non-séparation. C’est se souvenir de la Conscience-Amour qui sous-tend le monde.

Navavidha Bhakti – les neuf modes de dévotion

Aujourd’hui, 3 modalités du Bhakti ont été présentées:

  • Shravana ou Satsang – Écoute des discours spirituels et chants dévotionnels
  • Kirtan – Chanter ou parler de Dieu
  • Smarana – Se souvenir de Dieu

Deux articles présenteront les 6 autres modalités de la Bhakti:

  • Padasevana – Service « au pied des Saints »
  • Archana – Onction, rituel
  • Vandana –S’incliner devant Dieu
  • Dasya – Se comporter comme le serviteur de Dieu
  • Sakhya – Se comporter comme l’ami de Dieu
  • Atmanivedana – Sans condition, s’offrir à Dieu.

Namaste

Mandala

Sources image

[1] Vishnu killing Madhu-Kaitabh – a folio from Devi Mahatmya. Mahakali awakening Vishnu. She encourages Vishnu to slay Madhu-Kaitabha. http://commons.wikimedia.org/wiki/File%3AHh23.jpg. By Dswaroop100 (Own work) [CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons