Voici Shalabhasana, une très jolie posture, qui renforce le corps et la détermination.

Yoga Asana: Salabhasana, la posture de la sauterelle
Salabhasana, la Sauterelle, tête relevée

Technique de Shalabhasana, bras à côté du corps

Les variantes simples proposent de prendre la posture en mettant les bras le long du corps.

Ces variantes sont plus adaptées si la personne souffre des coudes ou des bras (difficulté à étirer les bras ou à recevoir la pression du poids du corps sur les bras).

Pour ces mêmes variantes, on peut poser le front au sol, plutôt que le menton, ce qui est plus agréable pour les cous sensibles: on évite la compression avec le menton au sol.

Appuyer les mains au sol, décoller les jambes. Maintenir les jambes tendues et serrées.

NB: Il existe deux techniques: tête au sol (front ou menton), ou tête soulevée (voir photos). A expérimenter par vous-même.

Quitter la posture progressivement, aussi lentement que possible, en contrôlant la descente avec la poussée des bras.

Yoga Asana: Salabhasana, la posture de la sauterelle, tête au sol
Shalabhasana, la Sauterelle, front au sol, bras le long du corps

Technique de Shalabhasana, bras sous le corps

C’est la posture classique, selon les enseignements que j’ai reçus.

Couché sur le ventre. Allonger les bras serrés l’un contre l’autre sous le corps. Faire les poings, ou encore, paumes jointes, entrelacer les doigts les uns dans les autres. Certains mettent les mains à plat au sol.

NB : Plus les coudes sont rapprochés l’un de l’autre, plus il sera facile de monter dans la posture.

Yoga Asana: Salabhasana, la posture de la sauterelle, posture complète
Shalabhasana, la Sauterelle, menton et épaules au sol

On voit ici l’importance des bras rapprochés. La poussée sur les bras sert de levier pour le corps…

Pour les avancés, il est possible, tête bien au sol, d’amener le corps à la verticale, voire de plier les jambes et de laisser les pieds descendre en direction de la tête.

  • Inspir: bien resserrer les bras et en poussant les épaules au sol. Concentration parfaite de l’énergie et du mental sur l’effort qui va suivre.
  • Expir: pousser les poings et les bras contre le sol pour décoller le corps. Garder le menton au sol!
  • Tenir la posture plusieurs respirations. Puis quitter la posture sur une inspiration-expiration.

Excellent exercice pour les personnes qui montent haut dans la posture:

Monter, puis descendre, en freinant, grâce à la poussée sur les bras. Cet exercice renforce énormément et permet à terme de monter très lentement (alors qu’au début, on monte vite, pour réduire l’effort).

Respiration

Outre la proposition ci-dessus, il existe d’autres approches respiratoires pour prendre la posture:

Expir: Monter les jambes
Rétention : maintenir la posture
Inspir : revenir progressivement, aussi lentement que possible.

Ou encore, si confortable:

Expir: monter;
Respirer quelques fois dans la posture;
Inspir: quitter la posture.

D’autres maîtres de yoga proposent d’inspirer en montant et d’expirer en descendant.
André van Lysebeth propose d’inspirer, puis de retenir en montant, …

A essayer et à ressentir…

Point de concentration

Ajna Chakra, le point entre les sourcils.

Concentrer aussi l’attention aussi sur la poussée des bras contre le sol, ainsi que sur les jambes, qui doivent être maintenues jointes.

Contre-postures

Yoga Asana: Shashankasana, la posture de l'enfant
Garbhasana, la posture de l’Enfant (ou de la Feuille Pliée)

Assis sur les talons, bras le long du corps. Maintenir le coccyx contre les talons. Laisser les épaules descendre.

Yoga Asana: Marjariasana, la posture du chat
Marjariasana, la posture du Chat

Inspir: dos creux
Expir: dos rond

Yoga Asana: Apanasana
Apanasana, la posture d’Apana

Apana est l’énergie vitale qui descend et qui régit l’expulsion, l’élimination.

Autres postures apparentées à Shalabhasana

Ces postures aident à préparer la Sauterelle ou servent aussi d’aménagement, lorsqu’elles conviennent mieux, en cas de dos sensible.

Posture de l'Araignée: Préparation à la Sauterelle
Posture de l’Araignée: étirement/renforcement du dos

Posture de l’Araignée: Écarter un peu les jambes et les bras, comme ci-dessus. Prendre appui sur le bout des doigts. Front au sol. Se placer en appui sur les orteils, jambes tendues, fessiers contractés, de sorte à plaquer le pubis au sol: la courbure lombaire se trouve réduite. Avancer avec les doigts, pousser sur les mains… et reculer avec les orteils, pousser sur les pieds. Chercher à gagner en longueur du dos.

Excellente posture qui travaille et renforce le dos, de façon subtile et profonde.

Posture de la Barque
La Barque

Posture de la Barque (Naukasana): Rechercher l’allongement vers l’avant (bras) et vers l’arrière (jambes), plus que la montée en hauteur.

Effets physiologiques de Shalabhasana

  • La Sauterelle fortifie le bas du dos, notamment les muscles para-vertébraux, et soulage les tensions de cette région. En outre, elle assouplit le dos.
  • Shalabhasana stimule le système nerveux sympathique. Elle est revigorante, fortifiante. Elle stimule les personnes qui ont tendance à la paresse. Elle serait même efficace pour lutter contre la dépression.
  • La posture, par la pression exercée sur cette région, stimule le plexus solaire.
  • La pression exercée sur la zone abdominale basse et sur le pelvis améliore la circulation sanguine au niveau sacro-lombaire.
  • Elle soulage les petites douleurs du bas du dos, pour autant que le dos soit en bonne santé. Dans ce cas, la Sauterelle peut même s’avérer bénéfique en cas de sciatique légère, car elle détend le « point du sciatique » situé au milieu des fesses (il s’agit de la sortie du nerf sciatique, qui va ensuite vers les cuisses).
  • La Sauterelle décongestionne les organes abdominaux et permet de lutter contre la constipation (amélioration du péristaltisme). Elle combat l’aérophagie. Excellente pour décongestionner la vessie, la prostate, l’utérus, …
  • Renforce les muscles des cuisses, des genoux et des bras.

Effets subtils de la pratique de Shalabhasana

Selon Shri Mahesh, la pratique de Shalabhasana, développe le silence intérieur. «Porte de l’abdomen» et de nos entrailles, le pubis et la région de l’aine sont des régions qui lorsque l’on travaille sur elles, aident à prendre conscience de nos besoins et de nos désirs. Shri Mahesh propose de prendre la posture dans une attitude d’offrande, de dévotion. La posture permet de développer et d’apprécier les valeurs éthiques et spirituelles. Pour cela, il importe de pratiquer avec beaucoup de conscience. Inutile de forcer, ni d’y aller en force: on passe alors à côté de quelque chose d’essentiel…

La source d’énergie de la posture se trouve dans le Muladhara Chakra, le Chakra racine. De là, la posture diffuse dans les jambes qui représentent les ailes, ainsi que dans le corps.

La posture, stimule le Manipura Chakra, centre d’énergie subtil situé au niveau du plexus solaire.

La posture est très équilibrante. Elle met en évidence l’énergie sattvique, une énergie sereine et pure. Elle réduit Rajas, la tendance à l’action et à l’agitation et diminue aussi Tamas, la tendance à l’inertie: la Sauterelle lutte contre la gravité et dissout Tamas.

Shalabhasana développe la concentration.

La pratique de Shalabhasana engendre une stimulation vibratoire qui développerait le champ magnétique.

Contre-indications

  • Hyperlordose, écrasement des disques lombaires
  • Inversion de la courbure lombaire
  • Pincement du nerf sciatique
  • Dos douloureux: crise d’arthrite, d’arthrose, de rhumatisme, etc.
  • Hernie crurale ou inguinale
  • Troubles cardiaques et tachycardie
  • Asthme sévère
  • Glaucome
  • Grossesse ou période des règles, chez les femmes
  • Glissement de vertèbre
  • Ne pas pratiquer avec le menton posé au sol en cas d’hyperthyroïdie.

Bibliographie