Ce texte est un extrait d’un petit fascicule de Gérard Blitz, destiné aux enseignants de yoga. Il s’intitule « Yoga. La règle du jeu », publié par l’UEFNY (aujourd’hui Union Européenne de Yoga).

Yogamrita - Enseignement du yoga - stage de yoga avec Michèle Lefèvre - Soleillette, Bogève, Haute-Savoie

« […] Le hatha yoga nous transfor­me. Il nous libère de nos entraves, clarifie nos pensées, nous déconditionne. Il modifie notre comportement. Quel que soit notre centre d’intérêt, le hatha yoga est toujours un préalable indispensable. Il facilite l’accès à tout.

Ce qui précède est surtout vrai pour l’enseigne­ment du yoga lui-même. Si l’on veut enseigner le yoga, il faut surtout et avant tout passer par sa propre transformation. Pour être capable d’enseigner c’est la qualité d’être du professeur qui est essentielle. Pas son savoir. Le savoir vient ensuite. La connaissance juste du yoga naîtra de la transformation. Au fur et à mesure que la conscience se développe, on découvre ce qui est. Le yoga n’est pas une science abstrai­te ou théorique. Il ne s’agit pas de l’application d’une technique, d’une méthode ou d’un système. Le yoga est une prise de conscience de ce qui existe déjà. On découvrira ce qui est à des niveaux de plus en plus profonds, de plus en plus subtils.

La voie de l’enseignement du yoga passe donc surtout et avant tout par un travail sur vous-même. Vous devez en cela être aidé par quel­qu’un qui vous guidera et avec qui vous aurez une relation juste. Cette voie est, répétons-le, difficile et parsemée d’obstacles. Votre intérêt pour le yoga sera mis à rude épreuve. Il y aura des hauts et des bas. Mais, même les « bas », les épreuves, vous aideront. Petit à petit, vous vous transformerez. C’est de cette métamorpho­se, de cette volte-face intérieure, que naîtra votre envie, votre besoin d’enseigner. Pour enseigner le yoga, il ne peut pas en être autre­ment. Il n’y a pas d’autre voie. Seule votre propre transformation peut faire de vous un enseignant de yoga.

Ne vous basez donc surtout pas uniquement sur le savoir. Nous sommes toujours tentés de le faire car c’est la seule voie que nous connaissons. Nous cherchons à accumuler le plus possible d’informations. Nous, cherchons à nous sécuriser, à mémoriser, à conserver ces informations, à les stocker. Mais méfiez­-vous: la voie du savoir seule n’est pas utile. Je dirais presque au contraire. Elle peut consti­tuer un obstacle. Soyez donc sans aucune inquié­tude. Si vous suivez la voie de votre propre expérience, vous n’aurez aucun problème. Toutes les réponses vous seront données. Elles viendront au fur et à mesure que les situations (toujours différentes) se présenteront dans l’enseignement. »

Mandala

Photo: Prise par Iris, lors d’un stage de yoga à la Soleillette, Bogève (Haute-Savoie)