Pour faire suite au premier article sur les accommodations de Sarvangasana et Viparita Karani; voici un deuxième article présentant, de façon très brève, quelques unes de leurs variations.

Sarvangasana, une jambe descendue en Halasana

Sarvangasana, en descendant une jambe tendue derrière la tête. Si possible poser le pied au sol (faire selon ses possibilités en gardant la jambe tendue). Même chose de l’autre côté.

Sarvangasana, une jambe descendue sur le côté

Sarvangasana, en descendant une jambe tendue, en écart, sur le côté de la tête. Même chose de l’autre côté.

Sarvangasana les deux jambes en écart

Sarvangasana les deux jambes en écart, sur les côtés.

Sarvangasana, une, puis deux jambes pliées

Sarvangasana, un genou contre le front (ou à côté de l’oreille). L’autre jambe reste tendue vers le plafond. Inverser.
Même chose avec les deux jambes pliées.

Sarvangasana bras au sol, puis, sans spoourt, bras le long du corps

  • Sarvangasana avec les bras au sol (doigts entrelacés).
  • Sarvangasana, sans support, avec les bras le long du corps.

Sarvangasana, pieds joints, torsion

Sarvangasana, plantes des pieds jointes, genoux écartés. Idem en torsion G/D.

Sarvangasana en demi-lotus, en lotus

Sarvangasana, avec une jambe en lotus. Sarvangasana en demi-lotus.
Bien maîtriser le Lotus avant de de pratiquer cette variation.

Sarvangasana, jambes en Garuda

Jambes en «Garuda»: placer une jambe devant l’autre: croiser les cuisses et les chevilles. Puis inverser la position des jambes.

Viparita Karani en torsion

Viparita Karani avec torsion G/D.  Bien poser le bassin sur les mains. Attention à l’écartement des coudes (un peu trop grand sur la photo).

Sarvangasana vers Sethu Bandhasana

Variante avancée: A partir de Sarvangasana, basculer une jambe en arrière, l’autre en avant (pour faire contre-poids). Poser un pied au sol devant soi, (en pont), … puis poser l’autre pied…
Pour remonter en Sarvangasana: lancer une jambe vers le haut, en guise d’élan, puis l’autre.