Sarvangasana, la posture sur les épaules, et Viparita Karani, le geste inversé

Sarvangasana est appelée « la posture de tout le corps », « la posture sur les épaules » ou « la chandelle ».

Viparita Karani signifie « le geste inversé ». Cette posture fait partie des « Mudras », ou gestes qui scellent l’énergie.

Sarvangasana, qui fait partie des viparitakaranasana (postures inversées), est citée dans les plus vieux textes du Yoga, telle la Yogatattva Upanishad :

« […] Quant à l’attitude inversée elle plaît aux adeptes avancés car elle garde de maintes maladies du corps et de l’esprit ; […] en trois mois, rides et cheveux gris disparaîtront, et si l’on pratique l’attitude inversée durant trois heures chaque jour, l’on ne mourra point. […] ».

Selon les textes anciens, une posture inversée permettrait l’inversion des flux physiologiques, le retour psychologique à la conscience originelle, et la transmutation des énergies psychosomatiques en « force spirituelle » (cité d’après Wikipedia).

Selon l’Ayurveda, Sarvangasana régule de nombreux courants énergétiques; elle apaise les tempéraments de feu (Pitta) et régule les tempéraments léthargiques (Kapha). Viparita Karani serait tridoshique (apaise les 3 Doshas).

Accommodations permettant de rendre ces postures plus accessibles à tous

Accommodation de Sarvangasana: posture sur les épaules contre un mur

Sarvangasana contre un mur : Facilite la prise de posture pour les débutants ou pour les personnes lourdes.
Assis fessiers bien contre le mur et jambes allongées. Mettre les pieds contre le mur, en pliant les genoux. Pousser les pieds pour soulever le dos et le bassin. Soutenir le dos.

Si l’on est à l’aise ainsi : prendre appui sur un seul pied et étirer l’autre jambe vers le plafond. Si l’équilibre est bon: étirer l’autre jambe. Quitter la posture en reposant un pied puis l’autre sur le mur. Reposer le bassin.

Protéger la nuque: Sarvangasana avec une couverture

Protéger la nuque et limiter la pression sur la gorge: Sarvangasana avec une couverture pliée sous les bras et les épaules. L’arrière de la tête et la nuque sont sur le sol.

Sarvangasana avec une sangle pour éviter l'écartement des coudes

Eviter l’écartement des coudes: Sarvangasana avec une sangle (au-dessus des coudes). Attention à la stabilité ! Se faire aider au 1er essai pour mettre la sangle et stabiliser la posture.

Viparita Karani sur un banc de yoga, ou un bolster

Viparita Karani avec un banc adapté, des couvertures ou bolster(s) : une expérience très relaxante…

Sarvangasana avec une chaise de yoga

Une aide à la posture sur les épaules: Sarvangasana sur une chaise très stable (idéalement une chaise de yoga).
Attention à la stabilité ! (Se faire aider pour le 1er essai). Placer une couverture sur la chaise et une autre ou un coussin pour la nuque et les épaules au sol (l’arrière de la tête doit être au sol).

Voici une vidéo en anglais pour comprendre comment cela se passe (à voir même si l’on ne parle pas anglais car c’est très visuel):

 

A suivre: les variations de ces mêmes postures…

NB: J’ai initialement rédigé cet article, que je présente sur le blog en 2 parties, pour les Cahiers du Yoga n° 10.