Agni Sara est une pratique de nettoyage (Kriya). Il est aussi appelé Agnisara Kriya ou Vahnisara Dhauti.

Agni Sara

Vahni et Agni signifient le Feu. Sar est «l’essence».  « L’essence du feu » se situe dans la région ombilicale.

C’est aussi le siège de Samana Vayu, le principe ou force vitale de la digestion, de la transformation et de la force centripète.

Sur le plan physique, la pratique vise à créer un mouvement soutenu des muscles et des organes abdominaux, qui sont alors brassés. Cet exercice génère une intense chaleur interne. Agni Sara, c’est la mise en mouvement du feu qui est à l’intérieur du corps, son activation. On dit aussi « purification par le feu »: Agni Sara est un Kriya, une action purificatrice, un nettoyage interne.

Agni est le Dieu védique du Feu et de la Destruction.

Dans cette pratique, il représente le feu intérieur qui est stocké et maintient la chaleur du corps. C’est lui aussi qui stimule la digestion et détoxifie.

Technique

Agni Sara peut être exercé quotidiennement. Pratiquer le matin à jeun est particulièrement bénéfique. Mais il est encore possible de le faire pendant la journée, à bonne distance du repas afin de ne pas être gêné par la digestion.

Il est nécessaire de maîtriser au moins l’un des Bandha, Uddiyana Bandha, avant de pratiquer Agni Sara.

  • Debout, légèrement penché en avant, prendre appui avec les mains sur les genoux. C’est la même posture de départ que pour Uddiyana Bandha.
  • Inspirer profondément.
  • Expirer complètement, par le nez ou vigoureusement par la bouche (l’exercice se pratique poumons vides).
  • Écarter les côtes comme pour inspirer, MAIS rester poumons vides (= « fausse inspiration »).
    • Remarquer comme le ventre rentre tout seul en Uddiyana Bandha: il est aspiré par effet de succion.
  • Bouger ensuite le ventre vers l’avant en le relâchant puis en arrière, en le rentrant. On contracte depuis le plancher pelvien vers le haut jusqu’au diaphragme.
    Agni Sara peut se faire lentement ou rapidement. Comme cela convient le mieux. Avec la pratique, le mouvement rapide devient plus facile.
  • Terminer en relâchant le ventre vers l’avant. Relaxer la gorge aussi, c’est important avant d’inspirer (sinon, il se produit un effet de succion dans la gorge, un peu désagréable)
  • Puis inspirer.

La Gheranda Samhita recommande de pratiquer 100 mouvements de brassage d’affilée. C’est énorme si l’on pratique avec rétention poumons vides (Bhaya Kumbhaka).

Swami Satyananda estimait que 50 mouvements sont suffisants pour la plupart des gens.

Au début, se contenter de moins encore…

Chez Sivananda, nous le pratiquions aussi longtemps que la rétention et l’exercice étaient confortables.

Au début Agni Sara peut aussi se pratiquer dans la position à quatre pattes ou même allongé.

Agni Sara couché

Quelle que soit la position, rechercher l’allongement de la colonne vertébrale, qu’il ne faut pas arrondir.

Variante respiratoire

Swami Satyananda indique  encore qu’Agni Sara est une très bonne préparation à Kapalabhati et Bhastrika.

Swami Satyananda propose aussi la variante qui consiste à respirer par la bouche pendant l’exercice:

La bouche est alors ouverte, la langue sortie et bien tendue, en haletant comme un chien et en accordant les mouvements de l’abdomen sur le rythme du souffle.

C’est intéressant, car respirer par la bouche rafraîchit, alors même qu’Agni Sara réchauffe énormément. J’aurais donc tendance à recommander cette respiration par la bouche pour les personnes de constitution Pitta qui souhaitent pratiquer – modérément, vu leur constitution chaude – .

Effets d’Agni Sara

Les bienfaits d’Agni Sara sont nombreux:

  • Augmentation de la circulation sanguine dans les muscles abdominaux, les tissus et les organes, ainsi que les muscles pelviens.
  • Amélioration de l’élimination et contribue à réduire la graisse autour de la région abdominale.
  • Augmentation du feu de la digestion (Ayurvéda). Meilleure assimilation et normalisation de l’appétit. Agni Sara convient donc pour accompagner les régimes alimentaires ou les changements d’alimentation.
  • Renouvellement de l’énergie du plexus solaire. Augmentation globale du niveau d’énergie et amélioration de l’humeur générale.

Contre-indications

Ne pas pratiquer Agni Sara dans les cas suivants:

  • Maladies du cœur, du système nerveux, du système respiratoire
  • Glaucome
  • Hernie
  • Ulcères de l’estomac ou de l’intestin
  • Si vous êtes enceinte.

Démonstration de Uddiyana Bandha et Agni Sara

La vidéo est en allemand, mais l’exercice étant expliqué ici, rien ne vaut la démonstration visuelle…
Vidéo de Sukhadev, directeur de l’école Yoga Vidya à Bad Meinberg, en Allemagne.

Bibliographie

Hatha Yoga Pradipika, Swami Satyananda Saraswati, Éditions Satyanandashram