On parle beaucoup aujourd’hui de terrain acide. Suis-je concerné? Qu’est-ce qu’un terrain acide? Pourquoi notre terrain est-il le plus souvent acide? Comme remédier à un excès d’acide? Non-spécialiste en la matière, mais concernée par la santé et le bien-être, j’essaierai d’apporter quelques éléments de réponses obtenus auprès de quelques bonnes sources (voir en bas d’article). Je cite ici largement ces ouvrages.

Equilibre acido-basique

« Certainement l’acide est-il le plus nuisible de tous les états des humeurs »
disait déjà Hippocrate [2]

Les auteurs des extraits ci-dessous ne mâchent pas leurs mots pour décrire les maux de l’acidité. Mais il ne s’agit pas de d’être alarmiste ni de se faire du souci inutilement! Ce sont des informations à prendre en compte, à approfondir et à mettre en regard de ce que vous vivez. Un prochain article expliquera comment mesurer votre taux acido-basique et vous donnera des pistes pour améliorer votre terrain.

Symptômes d’un terrain acide [1]

Suis-je concerné? Voici une liste de symptômes qui peuvent être les signes d’un terrain encrassé par les acides (ils n’en donnent pas la certitude absolue bien sûr):

Rhumatismes, goutte, arthrite, polyarthrite, arthrose, ostéoporose,caries dentaires, inflammation des gencives, saignements des gencives, aphtes sur les lèvres et dans la bouche, fissures au coin des lèvres, herpès, eczéma, boutons, varices, angines, rhumes, grippes, sinusites, bronchites, maux de tête, migraine, sensibilité des dents lors de la consommation d’aliments froids, chauds ou acides, sciatique, hernie discale, otites, renvois acides, brûlures d’estomac, brûlures rectales, calculs rénaux et vésicaux, ulcères, dépressions, frilosité, manque d’énergie, fatigue constante, membres lourds, difficultés de récupération après un effort, perte d’énergie et fatigue après les repas, crampes musculaires.

Terrain acide

Notre terrain s’acidifie à cause notamment de notre alimentation et nos boissons qui sont très souvent acidifiantes, tout comme notre mode de vie (stress) et notre respiration (superficielle). Il est par ailleurs bénéfique d’agir sur ces facteurs.
« Parfois, le corps a ses propres déficiences et carences; il peut produire alors plus d’acide qu’il ne devrait. […]
Les acides en excès ont une action agressive, abrasive et corrosive sur nos tissus. » [2]

L’agression par les acides

A cause de leur agressivité ou de leur trop forte concentration, les acides irritent les tissus, provoquent des inflammations douloureuses ou blessent les muqueuses. C’est au niveau des émonctoires que ces phénomènes sont évidemment les plus visibles. [2] Ex. La sueur acide irrite et fait rougir la peau, l’urine acide brûle, …

« La présence d’acide dans notre corps est normale – jusqu’à un certain point – puisque le corps, par son mode de fonctionnement, reçoit et produit nécessairement des acides. Il ne s’agit cependant que de quantités réduites que le corps neutralise et élimine facilement. » [2][…]

« Dans les profondeurs du corps, les acides agissent aussi de manière néfaste. Les muqueuses intestinales sont agressées et rendues poreuses. Par des micro-lésions ainsi creusées, la pénétration des déchets dans le courant sanguin est facilitée et il en résultera une auto-intoxication progressive de l’organisme.

Rien ne résiste aux agressions des acides, pas même les tissus osseux. Les articulations et les vertèbres sont rongées, cariées et corrodées, provoquant ainsi des arthrites, des arthroses, etc. » [2]

La déminéralisation

« Face à l’agression acide, le corps prélève dans ses tissus les bases minérales nécessaires à sa défense. Les prélèvements répétés et anormalement élevés de minéraux alcalins conduisent à la déminéralisation générale de l’organisme. […]

La diminution des défenses organiques

Fragilisées par la déminéralisation, irritées et agressées par les acides nuisibles, la peau et les muqueuses ne sont plus à même de remplir leur rôle de ligne de défense face aux infiltrations microbiennes. Les microbes pénètrent alors plus facilement dans le corps par les lésions des muqueuses.

La formation de dépôts

Les grandes quantités de minéraux prélevées dans les tissus encombrent et encrassent les organes, surtout les émonctoires. A la longue, ils finissent par s’y accumuler et former des dépôts.

Ces derniers peuvent engendrer des calculs (biliaires, urinaires ou salivaires) ou provoquer la sclérose d’organes (articulations bloquées) […]« [2]

A suivre sous peu: « Mesurer le taux d’acidité » et « Améliorer son équilibre acido-basique ».

Si vous avez des questions concernant votre état ou des pathologies spécifiques, le mieux serait de contacter votre naturopathe ou votre médecin traitant… car je n’aurai certainement pas les compétences pour vous répondre…

mandala

Sources

(1) Équilibre – Vitalité – Santé, Réflexions sur l’équilibre acido-basique, brochure publicitaire éditée par « l’Équilibre Vital »®
(2) L’équilibre acido-basique : Source de bien-être et de vitalité, Christopher Vassey, Éditions Jouvence, 1991
(3) Acide-base : une dynamique vitale : Pour une qualité de vie équilibrée, Dr. Philippe-Gaston Besson, Éditions Trois Fontaines, 1991